Allemagne: l'élection de Armin Laschet à la tête de la CDU vue par les médias

Le nouveau chef de la CDU Armin Laschet après sa victoire, à Berlin, le 16 janvier 2021.
Le nouveau chef de la CDU Armin Laschet après sa victoire, à Berlin, le 16 janvier 2021. AP - Odd Andersen
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le parti chrétien-démocrate allemand, la CDU, a depuis samedi un nouveau président. Le fidèle d'Angela Merkel Armin Laschet s'est imposé face au conservateur Friedrich Merz favorable à un virage à droite du mouvement. À huit mois des élections générales et du départ d'Angela Merkel du pouvoir, il faudra encore que le nouveau président du parti prouve qu'il est le bon candidat à la chancellerie. Autant de questions évoquées dans les commentaires des médias allemands.

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin,  Pascal Thibaut

« Armin Kohl ». Non, Der Spiegel n’a pas fait une faute de frappe. En comparant le nouveau président de la CDU à l’ancien chancelier, le magazine voulait comme d’autres commentaires souligner qu’Armin Laschet a longtemps été sous-estimé. « Il n’est pas un homme politique qui fait vibrer les foules, mais il a un côté douillet et symbolise la continuité » écrit le Spiegel et poursuit « après la pandémie, Trump et autres événements, c’est peut-être ce que les Allemands voudront cette année ». « La CDU n’a pas voulu prendre de risque » commente l’hebdomadaire Die Zeit.

► À écouter aussi : «Avec Armin Laschet, c'est la ligne rassurante de la CDU qui l'a emporté»

Le quotidien conservateur Die Welt, qui avait soutenu la candidature de Friedrich Merz, titre en Une « Ça sera l’homme de Merkel », traduisez un clone ou une marionnette. Le journal rappelle que la présidente sortante Annegret Kramp-Karrenbauer avait été élue avec des recettes similaires avant d’échouer.

Die Welt estime que Armin Laschet a échoué à intégrer Friedrich Merz après la défaite de ce dernier. La plupart des commentaires critiquent plutôt le refus de celui-ci d’intégrer les instances dirigeantes du parti. La première chaîne de télé ARD titre « Heureusement, il n’a pas gagné ».

Le quotidien économique Handelsblatt fait dans la comparaison sportive : « Laschet a gagné une étape de montagne mais il doit gagner le contre la montre face au Bavarois Söder dans la course à la chancellerie. »

► À lire aussi : Allemagne: Armin Laschet élu président de la CDU pour continuer l'ère Merkel

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail