Dernier jour du procès du milliardaire franco-israélien Beny Steinmetz à Genève

Beny Steinmetz, le 11 janvier à Genève.
Beny Steinmetz, le 11 janvier à Genève. REUTERS - DENIS BALIBOUSE
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C'est le dernier jour du procès du milliardaire franco-israélien Beny Steinmetz à Genève. Le roi du diamant est jugé pour corruption dans l'affaire de la mine de fer de Simandou, en Guinée. Le parquet lui reproche d'avoir versé plus de huit millions de dollars à des responsables guinéens. Dont l'ex-première dame Mamadie Touré. Il encourt cinq ans de prison. Lui clame son innocence. Ses avocats ont plaidé l'acquitement. 

Publicité

Avec notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche

Tout au long du procès, Benny Steinmetz sera resté très placide. Laissant paraître peu d'émotions quand le procureur l'accuse d'avoir conclu un pacte de corruption avec l'ancienne épouse de Lansana Conte, Mamadie Touré. L'émotion, il fallait la chercher dans la plaidoirie de ses avocats. Ils ont dénoncé les charges montées par un magistrat de gauche affirment-t-ils, enfermé dans une lutte des classes contre leur client.

Dossier vide

Pour eux, le dossier est vide. Ils en veulent pour preuve les versements à Mamadie Touré, qui sont, pour la plupart, postérieurs au mandat du président guinéen. Et qui ne viennent pas directement de Beny Steinmetz. Ses avocats ont appelé le tribunal a ne pas céder à la pression populaire d'un procès très médiatique et dans lequel Beny Steinmetz n'a pas bonne presse.

Ignorance

Ses deux co-accusés dans ce dossier, ont de leur côté plaidé l'ignorance pour l'une et les relations normales d'affaires pour l'autre. Tous demandent leur acquittement. Réponse prévue, normalement, à la fin de la semaine.  

À lire aussi : Cinq ans de prison requis contre le magnat des mines Beny Steinmetz

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail