En Pologne, une édition annotée de «Mein Kampf» tirée à 3 000 exemplaires

Le manifeste d'Adolf Hitler, publié en 1925, est entré dans le domaine public en 2016.
Le manifeste d'Adolf Hitler, publié en 1925, est entré dans le domaine public en 2016. REUTERS/Fabrizio Bensch

La Pologne a emboîté le pas à l’Allemagne qui avait publié, elle aussi, une édition du livre « Mein Kampf », annotée en 2016, une parution unique au monde.

Publicité

De notre correspondante à Varsovie

Eugeniusz Krol, un historien, spécialiste de l’histoire nazie, a travaillé sur cette édition pendant trois ans. Il s'agit d'une édition très longue puisque le livre va faire 1 000  pages, dont près de la moitié seront des notes (il y en aura 2 000 en tout).

Ce projet ne s’est pas monté sans difficulté, puisqu’à l’origine, la parution du manifeste d’Adolf Hitler devait se faire en coopération avec l’Académie polonaise des sciences. Mais en 2016, rapporte le quotidien Rzeczpospolita, cela a suscité l’opposition de certains des chercheurs, en raison du caractère très controversé du texte, et le projet a été abandonné. Finalement, une maison d’édition polonaise a repris le flambeau et le livre va être tiré à 3 000 exemplaires.

Un « hommage aux victimes »

Pour l’historien derrière cette édition annotée, celle-ci constitue un hommage aux victimes. Il a dû faire face à différents types de réactions, notamment parmi ses confrères. Il raconte dans une interview que certains lui ont recommandé de ne pas toucher à ce sujet, car cela allait offenser la mémoire des victimes et de leurs proches, que cela pouvait aussi nourrir le discours des extrémistes, ou encore qu’il s’exposerait à des poursuites judiciaires.

En Pologne, il y a une loi qui interdit la promotion de contenus fascistes. Mais pour l’historien, ce texte a un caractère scientifique. Il précise aussi que jusqu’à aujourd’hui, les seules traductions qu’on pouvait trouver sur internet étaient mal traduites de l’anglais, et n’étaient accompagnées d’aucun élément critique. « Cet ouvrage est un avertissement pour la suite », a déclaré l’historien.

Un ouvrage à des fins scientifiques

3 000 exemplaires seulement vont être publiés, le prix est délibérément élevé, un peu plus de 30 euros, et aucune promotion du livre n'est prévue. La maison d’édition réfléchit également à reverser une partie des bénéfices à la Fondation du musée d’Auschwitz. Interrogé par la presse, le directeur du musée a d’ailleurs réagi à la nouvelle de la parution, en disant comprendre l'intérêt d’une édition à des fins scientifiques. L’historien Eugeniusz Krol a en tout cas déclaré ne pas s’attendre à ce qu’elle ait le même succès qu’en Allemagne, où la réédition, initialement tirée à 4 000 exemplaires, s’était finalement vendue à 85 000 exemplaires. L’Institut d’histoire contemporaine de Munich, qui avait publié le texte, avait noté que les acheteurs étaient principalement des «consommateurs intéressés par l’Histoire et la politique, ainsi que des professionnels de l’enseignement».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail