5 800 migrants sont coincés dans le nord-ouest de la Bosnie

Des migrants originaires du Bangladesh se sont confectionnés un camp de fortune, près de la ville de Velika Kladusa, au nord-ouest de la Bosnie, le 12 janvier 2021.
Des migrants originaires du Bangladesh se sont confectionnés un camp de fortune, près de la ville de Velika Kladusa, au nord-ouest de la Bosnie, le 12 janvier 2021. REUTERS - MARKO DJURICA
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Lors d’un débat ce matin au Parlement européen, les députés se sont inquiétés de la situation humanitaire aux frontières extérieures de l’UE, notamment à la frontière croato-bosniaque, qui ne cesse de se détériorer depuis l’incendie du camp de Lipa, en Bosnie, le 23 décembre dernier.

Publicité

Avec notre correspondante à Bruxelles, Joana Hostein

Quelque 5 800 migrants sont coincés dans le nord-ouest de la Bosnie, près de la frontière avec la Croatie. Ils vivent dans des conditions extrêmement difficiles, après l'incendie du camp de Lipa, dénoncent les eurodéputés. La faute aux autorités bosniaques et à l’Europe selon Sophie In’t Veld, parlementaire néerlandaise du groupe Renew :

« L’enfer s’appelle Lipa. Il y a quelques semaines, une petite fille de 3 ans a été retrouvée dans la boue, saignant, parce qu’elle a été violée. Les refoulements illégaux ne peuvent pas être tolérés plus longtemps. Parce que des personnes ont bien été refoulées vers la Bosnie depuis la Croatie. »

La gauche européenne demande une refonte de la politique migratoire de l’UE. « Beaucoup ont raillé le piteux Donald Trump qui a eu la folle idée de construire un mur à la frontière mexicaine. C'est pourtant la même politique que nos dirigeants mènent ici en Europe : 1000 km de murs, de barbelés, de grillages, de caméras de surveillance, de forces de police et de patrouillees de Frontex, de la Croatie à la Grèce, de Lampedusa à Ceuta, de la Hongrie à Calais. 1000 km de honte, arrêtons cette fuite en avant », s'est insurgé Damien Carême, eurodéputé français écologiste.

Et les eurodéputés de rappeler que 20 000 personnes sont mortes depuis 2014 en tentant la traversée de la Méditerranée.  

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail