Covid-19: l'UE lance le programme Hera pour accélérer la vaccination

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, lors d'une conférende de presse à Bruxelles, le 17 février 2021.
La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, lors d'une conférende de presse à Bruxelles, le 17 février 2021. AP - Aris Oikonomou
Texte par : RFI Suivre
3 mn

La Commission européenne a lancé ce mercredi 17 février son programme Hera Incubator, une agence sanitaire de réaction rapide pour lutter contre les lenteurs des campagnes de vaccination et faire face aux nouveaux variants du Covid-19. Par ailleurs, l'UE a annoncé ce mercredi 17 février un accord pour acheter 300 millions de doses supplémentaires du vaccin Moderna contre le Covid-19.

Publicité

Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet

La réponse européenne à la lenteur de la campagne de vaccination a maintenant deux axes. Le premier avec le programme européen de réaction rapide, Hera Incubator, pour la recherche, l’homologation et la production.Ce projet sera doté de 75 millions d'euros. Quelque 150 millions d'euros supplémentaires seront engagés pour renforcer la recherche.

Par ailleurs la Commission européenne fait toujours appel aux instruments déjà en place.

Bruxelles vient aussi d'annoncer la commande de 150 millions de doses du vaccin Moderna supplémentaires. Soit une commande ferme de 150 millions de doses pour le deuxième semestre 2021. Par ailleurs 150 millions d’autres doses sont en précommande pour 2022, ce qui porte potentiellement le total des commandes à Moderna à 460 millions de doses.

Au total, 2,6 milliards de doses ont été commandées par l'UE aux six laboratoires qu'elle a choisis, retenus au bout d’un long processus de sélection (en plus de Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca, la Commission a également signé des contrats avec Sanofi/GSK, Curevac et Johnson & Johnson). Ils constituent ce que la Commission appelle le « portefeuille de vaccins européens ».

Sur les 160 candidatures de vaccins potentiels étudiés par les Européens, trois ont pour l'instant été retenus.

► À lire également : Covid-19: les vaccinations dans l’UE, entre nouvelles commandes et retards de livraison

Aller aussi vite que la science

Il pourrait y avoir encore beaucoup plus de commandes via le programme Hera, qui doit en fait permettre d’accélérer la fabrication de tous les vaccins.

Une véritable préoccupation face aux difficultés de l’industrie à aller suffisamment vite pour suivre les avancées de la science, qui a découvert les vaccins beaucoup plus rapidement que d’habitude. Il faut donc, selon la Commission, aider les laboratoires à créer et adapter des sites industriels.

► À lire aussi : Covid-19: l'Union européenne veut muscler la production de vaccins

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail