L'Irlande annonce une réforme de son système d'immigration

Seize migrants avaient été retrouvés dans la remorque d'un camion sur un ferry en provenance de France et en direction de l'Irlande, en novembre 2019.
Seize migrants avaient été retrouvés dans la remorque d'un camion sur un ferry en provenance de France et en direction de l'Irlande, en novembre 2019. PAUL ELLIS / AFP

L’Irlande vient de publier son livre blanc sur la politique d’accueil des migrants. Depuis 2000, les demandeurs d’asile sont intégrés dans un régime de « prescription directe » : des centres d’accueil où il n’est pas possible de travailler, de passer son permis de conduire... Et dont il est difficile de sortir avant plusieurs années. En arrivant au pouvoir en juin, la coalition avait promis de se débarrasser du système. 

Publicité

Avec notre correspondante à Dublin,  Emeline Vin

Le plan blanc publié ce vendredi prévoit deux phases « centrées sur une approche non lucrative ». Une première phase de 4 mois dédiés à l’accompagnement : bilan médical, cours d’anglais, entretiens avec des assistantes sociales. Six centres seront construits et gérés par l’État, ils doivent permettre à chaque famille ou personne seule d’avoir sa propre chambre. Aujourd’hui, les 7 000 résidents vivent dans des centres loués à des acteurs privés, des maisons surpeuplées ou des parkings à caravanes. L’année dernière, cette sous-traitance a coûté à l’État 170 millions d’euros. 

La deuxième phase, d'une durée non indiquée, est axée sur l’autonomie. Les demandeurs auront le droit d’ouvrir un compte bancaire, de travailler et de passer leur permis de conduire – ce n’est pas permis aujourd’hui. 

Le gouvernement se donne trois ans pour se défaire de la prescription directe : un système jugé inhumain et stigmatisant par les organisations de défense des droits humains. Des ONG déçues par l’absence de mesures pour réduire les délais de traitement des demandes d’asile. Actuellement, la durée moyenne de séjour dans les centres de prescription directe atteint les deux ans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail