Royaume-Uni: la justice refuse le retour d'une jeune femme radicalisée auprès du groupe EI

Shamima Begum, sur une photo montrée par sa sœur. Selon ce jugement, tant que la jeune femme radicalisée sera considérée comme représentant un danger, elle ne pourra pas rentrer au Royaume-Uni contester la déchéance de nationalité.
Shamima Begum, sur une photo montrée par sa sœur. Selon ce jugement, tant que la jeune femme radicalisée sera considérée comme représentant un danger, elle ne pourra pas rentrer au Royaume-Uni contester la déchéance de nationalité. POOL/AFP/File

La Cour suprême britannique a refusé, vendredi 26 février, le retour au Royaume-Uni de Shamima Begum, une jeune femme de 21 ans qui a rejoint le groupe jihadiste État islamique en Syrie. Elle voulait revenir en Grande-Bretagne pour contester sa déchéance de nationalité.

Publicité

Shamima Begum a quitté le Royaume-Uni pour la Syrie en 2015. Elle avait 15 ans à l'époque et vivait avec ses parents dans le nord de Londres. Des images avaient été diffusées la montrant en train de s’enregistrer à l’aéroport avec deux autres collégiennes comme si elles partaient en vacances. Une de ses deux amies a été tuée, l’autre a disparu.

Son mari est dans une prison kurde

Son mari, épousé peu après son arrivée en Syrie, un Néerlandais, est enfermé dans une prison kurde. Leurs trois enfants sont morts et elle est toujours détenue par les Forces démocratiques syriennes (FDS) dans un camp, dans le nord de la Syrie. En 2019, la jeune femme affirmait n’avoir aucun regret. Ses déclarations avaient choqué les Britanniques et elle avait été déchue de sa nationalité, les autorités arguant du fait qu’elle pouvait revendiquer la nationalité du pays d’origine de ses parents, le Bangladesh.

Unanimité pour la suspension du recours

Elle s’est alors lancée dans une bataille juridique pour revenir au Royaume-Uni mais, à l'unanimité, la haute juridiction britannique a estimé qu'il convenait de suspendre son recours contre la déchéance de nationalité, car « le droit à un procès équitable ne l'emporte pas sur toutes les autres considérations, telles que la sécurité du public ». En clair, tant que Shamima Begum sera considérée comme représentant un danger, elle ne pourra pas rentrer au Royaume-Uni.

À lire aussi : L’épouse d'un jihadiste autorisée à venir contester sa déchéance de nationalité à Londres

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail