Des milliers de Russes rendent hommage à l'opposant Boris Nemtsov

Des milliers de Russes, et des diplomates occidentaux, se sont rassemblés samedi 27 février 2021 dans le centre de Moscou en mémoire de l'opposant Boris Nemtsov, l'un des principaux détracteurs du président Vladimir Poutine jusqu'à son assassinat il y a six ans.
Des milliers de Russes, et des diplomates occidentaux, se sont rassemblés samedi 27 février 2021 dans le centre de Moscou en mémoire de l'opposant Boris Nemtsov, l'un des principaux détracteurs du président Vladimir Poutine jusqu'à son assassinat il y a six ans. AFP - OLGA MALTSEVA

Des milliers de Moscovites sont venus déposer des fleurs sous les murs du Kremlin à l’endroit où Boris Nemtsov a été assassiné il y a six ans. Le commanditaire du meurtre n’est toujours pas connu même si l’enquête se poursuit. La procession s’est déroulée dans le calme et les forces de l’ordre ne sont pas intervenues.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Jean-Didier Revoin

De tous âges, de tous milieux sociaux, les partisans de Boris Nemtsov ont défilé une bonne partie de l’après-midi sur le pont où il a été assassiné. Les uns après les autres, les membres de cette procession sont venus déposer des fleurs à l’endroit où l’ancien ministre de l’Economie de Boris Eltsine a perdu la vie, le corps transpercé par quatre balles, à 200 mètres des murs du Kremlin. 

Au total, près de 8 000 personnes, dont plusieurs diplomates occidentaux, ont rendu hommage à Boris Nemtsov, bravant les mises en garde des autorités, qui avaient durant la semaine interdit le rassemblement avant de se raviser. 

Une constante dans les témoignages recueillis sur place, le sentiment que les choses changent en Russie, que la société souffre de ne pas avoir son mot à dire dans les choix politiques du pays, mais surtout qu’une proportion croissante de Russes n’a plus peur d’exprimer son mécontentement. 

Six ans après sa disparition, la trace laissée par Boris Nemtsov dans la société russe reste profonde, comme l’explique le président de la Fondation Boris Nemtsov pour la liberté, Vladimir Karamourza. « On peut tuer un homme mais on ne peut pas tuer la mémoire… Je crois que Boris Nemtsov va rester vivant encore beaucoup, beaucoup de temps. »

Le choc de son assassinat, sous les murs du Kremlin et dont le commanditaire n’a toujours pas été identifié par la justice, perdure alors qu’une partie de la population s’est lassée d’être tenue à l’écart des décisions politiques qui la concernent. De quoi rendre Vladimir Karamurza optimiste pour l’avenir de la Russie. « On voit que quelque chose change dans la société russe… On va faire tout ce qu’on peut pour que la Russie devienne un pays libre, un pays vraiment européen. »

Contrairement à ce qui s’est passé lors des manifestations de soutien à Alexey Navalny en janvier dernier, les forces de l’ordre ont surveillé le cortège sans procéder à aucune interpellation. Ce samedi soir, à 23h31, heure à laquelle Boris Nemtsov a été abattu il y a six ans, ses partisans ont prévu un nouveau rassemblement.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail