Russie: il y a six ans, l'assassinat de Boris Nemtsov à Moscou

Moscou, mars 2015, sur le pont où a été assassiné Boris Nemtsov, près du Kremlin, ses partisans ont déposé des fleurs.
Moscou, mars 2015, sur le pont où a été assassiné Boris Nemtsov, près du Kremlin, ses partisans ont déposé des fleurs. REUTERS/Maxim Shemetov

Il y a six ans, Boris Nemtsov était assassiné par balles sous les murs du Kremlin alors qu’il rentrait chez lui à pied avec sa compagne. Les soutiens de Boris Nemtsov sont appelés à venir déposer des fleurs sur le pont traversant la Moskova, à l’endroit même où l’opposant a été assassiné. Il s’en est fallu de peu pour que cette commémoration soit interdite.

Publicité

En début de semaine, la mairie de Moscou avait fait évacuer le mémorial situé sous les murs du Kremlin, à l’endroit même où Boris Nemtsov a été assassiné en 2015. L'ancien vice-Premier ministre de Boris Eltsine critiquait vivement le président russe Vladimir Poutine et l'implication de la Russie dans le conflit ukrainien. Depuis sa disparition, des partisans de l’opposant s’y relayaient nuit et jour, rapporte notre correspondant à Moscou, Jean-Didier Revoin.

Finalement, la mairie a fini par autoriser les gens à venir déposer des fleurs là où Boris Nemtsov est tombé sous quatre balles, le soir du 27 février 2015. Les organisateurs de la marche ont immédiatement fait passer le message d’éviter de brandir des pancartes ou des photos, de respecter les règles de distanciations et de ne venir qu’avec des fleurs pour ne pas donner de prétexte aux forces de l’ordre de procéder à des interpellations.

Six ans après le décès de l’opposant, on ne connaît toujours pas le commanditaire de son assassinat. Officiellement, la justice russe poursuit son enquête mais la fille de l’opposant, Ianna Nemtsova, cofondatrice de la Fondation Boris Nemtsov pour la liberté, veut accélérer les choses. Elle compte sur les journalistes des sites d’investigation Bellingcat et The Insider, les mêmes qui ont permis à Alexeï Navalny d’identifier des membres de l’équipe en charge de l’empoisonner, pour obtenir des noms.

À lire aussi : en Russie, Alexeï Navalny piège un agent secret qui aurait participé à son empoisonnement

Ces médias se sont aussi mis à enquêter sur la mort de Boris Nemtsov et selon sa fille, beaucoup de nouveaux éléments seront connus prochainement.

À lire aussi : en Russie, l'opposition dans les rues de Moscou en mémoire de Boris Nemtsov

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail