Un char d'apparat à Pompéi: les fouilles continuent à livrer des trésors

Pompéi (Italie), février 2021: ce char à quatre roues cerclées de fer, était enfoui sous le porche de la villa de Civita Giuliana, qui appartenait à une richissime famille. Les photos sont publiées par la direction du Parc archéologique de Pompéi.
Pompéi (Italie), février 2021: ce char à quatre roues cerclées de fer, était enfoui sous le porche de la villa de Civita Giuliana, qui appartenait à une richissime famille. Les photos sont publiées par la direction du Parc archéologique de Pompéi. AFP - HANDOUT

Pompéi, le seul lieu au monde où l’on peut se plonger dans la vie au temps de la Rome Antique, n’en finit pas de nous émerveiller. Une équipe d'archéologues a découvert un char d’apparat, presque intact, à environ 700 mètres au nord de la ville submergée par l’éruption du Vésuve, il y a plus de deux mille ans.

Publicité

avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

Préservé grâce aux propriétés du tuf volcanique, ce char à quatre roues cerclées de fer, était enfoui sous le porche de la villa de Civita Giuliana, qui appartenait à une richissime famille. Les photos, publiées par la direction du Parc archéologique de Pompéi, permettent de découvrir les vestiges du véhicule agrémenté d’un petit siège à accoudoir.

On distingue clairement ses somptueux décors en bronze et en étain, ses médaillons représentant des scènes érotiques. Mais aussi des restes de bois minéralisé et des traces de matière organique, dont des cordes et des épis de blé.

Selon le directeur sortant du Parc archéologique, Massimo Osanna, le char exhumé avec mille et une précautions, était utilisé pour les moments de fêtes. Notamment les cérémonies nuptiales. D’après cet archéologue, « il s’agit d’une découverte extraordinaire pour approfondir la connaissance du monde antique ». D’autres chars ont été mis à jour à Pompéi mais ils sont incomparables à celui de la villa de Civita Giuliana qui fera l’objet d’une minutieuse restauration, avant d’être présenté au public.

Il reste encore 20 hectares à fouiller, depuis la première campagne en 1748. D'autres trouvailles peut-être en perspective...

À lire aussiUn «fast-food» antique découvert intact à Pompéi

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail