Jugés pour avoir «insulté» Erdogan, deux comédiens acquittés

Entre 2014 et 2019, près de 28000 personnes ont été poursuivies pour «insulte» au président turc Recep Tayyip Erdogan.
Entre 2014 et 2019, près de 28000 personnes ont été poursuivies pour «insulte» au président turc Recep Tayyip Erdogan. AP

En Turquie, deux célèbres comédiens poursuivis pour « insulte au chef de l’État » ont été acquittés ce lundi 1er mars par un tribunal d’Istanbul.

Publicité

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

Müjdat Gezen et Metin Akpinar s’illustrent sur les planches, dans des séries et au cinéma depuis plus d’un demi-siècle. Plusieurs générations de Turcs apprécient leur jeu, leur humour et leur franc-parler. Mais celui-ci a bien failli les mener en prison.

En décembre 2018, sur un plateau de télévision, les deux hommes n’avaient pas caché leur opposition à Recep Tayyip Erdogan. « Reste à ta place », avait lancé Müjdat Gezen au président. Metin Akpinar, plus véhément, avait évoqué le sort de certains dirigeants dans les régimes non-démocratiques. « Le leader pourrait finir pendu par les pieds ou empoisonné dans une cave », avait-il mis en garde.

À cause de ces mots, Müjdat Gezen et Metin Akpinar étaient poursuivis pour « insulte au chef de l’État ». Mais alors que le parquet réclamait la peine maximale, soit quatre années de prison, un tribunal d’Istanbul les a finalement acquittés.

Rien ne garantissait ce verdict. Selon les derniers chiffres officiels, entre l’élection de Tayyip Erdogan à la présidence en août 2014 et fin 2019, plus de 27 700 personnes ont été poursuivies pour « insulte ». Plus de 9 500 d’entre elles ont été condamnées, contre 4 300 qui ont bénéficié d’un acquittement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail