Italie: une ONG accusée d'avoir été payée pour secourir des migrants

Les 27 migrants avaient finalement été autorisés à débarquer dans le port sicilien de Pozzallo (illustration).
Les 27 migrants avaient finalement été autorisés à débarquer dans le port sicilien de Pozzallo (illustration). AFP - HANDOUT

La justice italienne enquête sur l'ONG italienne Mediterranea Saving Humans, accusée d’avoir reçu de l’argent de l'armateur danois Moeller-Maerks pour recueillir 27 migrants secourus par un de ses cargos.

Publicité

L'affaire remonte au 12 septembre dernier. Ce jour-là, l'ONG Mediterranea Saving Humans recueille sur son bateau 27 migrants secourus 38 jours plus tôt par le cargo Maerks Etienne et bloqués à son bord en raison du refus de Malte et de l'Italie de les accueillir. Ils sont finalement autorisés par le gouvernement italien à débarquer au port de Pozzallo, dans la province de Raguse (Sicile). 

Mais d’après le parquet de Raguse, le géant du transport maritime danois Moeller-Maerks, propriétaire du cargo, aurait versé 125 000 euros à la société Idra, qui chapeaute Mediterranea. Toujours selon le parquet de Raguse, l’ONG aurait exigé cette somme avant de récupérer les migrants.

L’ONG Mediterranea affirme que les accusations sont dénuées de tout fondement, rapporte notre correspondante à Rome, Anne Le Nir. De son côté, Moeller-Maersk a indiqué ne pas avoir encore été contacté par les autorités italiennes dans le cadre de l’enquête en cours.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail