L’Italie bloque l’exportation de doses du vaccin d’AstraZeneca vers l’Australie

AstraZeneca, qui fabrique son vaccin anti-Covid dans des sites en Belgique et aux Pays-Bas, dispose en Italie d'une usine d'embouteillage et de conditionnement.
AstraZeneca, qui fabrique son vaccin anti-Covid dans des sites en Belgique et aux Pays-Bas, dispose en Italie d'une usine d'embouteillage et de conditionnement. THOMAS KIENZLE AFP/File

L’Italie bloque l’exportation de 250 000 doses du vaccin d’AstraZeneca vers l’Australie. Le laboratoire suédois possède en Italie une usine d’embouteillage. C’est la première fois qu’est appliqué le règlement européen sur les exportations de vaccins. L’Europe avait menacé AstraZeneca à plusieurs reprises suites à ses annonces de retards de livraison et elle met ses menaces à exécution. Mais c’est plus largement la manifestation d’une volonté de l’Union européenne de garder les doses pour les Européens.

Publicité

Avec notre correspondant à Bruxelles,  Pierre Benazet

C’est le gouvernement italien qui a signifié à AstraZeneca l’interdiction d’exporter vers l’Australie. En réalité, sa décision a été prise en accord avec la Commission européenne. Le mécanisme de contrôle des exportations précise que ce sont bien les États qui décident mais « conformément à l’avis de la Commission ».

C’est un nouveau rebondissement du bras de fer entre la Commission européenne et AstraZeneca mais en fait le laboratoire anglo-suédois est presque par hasard le premier à se retrouver pris dans le filet. Toute exportation dans le cadre d’un contrat commercial doit obligatoirement être soumise à l’aval des douanes.

L’Italie justifie sa décision par la pénurie de vaccins dans l’Union européenne. Il semblerait donc que ce mécanisme de contrôle serait en passe de se transformer en mécanisme de limitation des exportations à l’heure où le commissaire Thierry Breton, chargé du Marché intérieur, affirme désormais que d’ici la fin de l’été l’UE devrait être en mesure de proposer la vaccination à tous les citoyens européens, bien au-delà de l’objectif actuel de 70%.

À lire aussi : L'Union européenne publie son contrat avec le laboratoire AstraZeneca

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail