L'Union européenne adopte une taxe carbone aux frontières

L'Allemagne a voté dans la nuit de dimanche à lundi une hausse de la taxe carbone. Les automobilistes allemands devront payer 7 à 8 centimes par litre de plus à la pompe.
L'Allemagne a voté dans la nuit de dimanche à lundi une hausse de la taxe carbone. Les automobilistes allemands devront payer 7 à 8 centimes par litre de plus à la pompe. JOHN MACDOUGALL / AFP

L'Union européenne (UE) souhaite durcir ses ambitions en matière climatique mais veut aussi éviter que les entreprises européennes ne délocalisent leurs activités à cause de ces nouvelles contraintes environnementales. Le Parlement européen s'est prononcé le 10 mars en faveur d'une taxe carbone aux frontières. Les entreprises exportant vers l'UE devront donc payer des droits à polluer déjà imposés aux acteurs européens.

Publicité

Avec notre correspondante à Bruxelles, Joana Hostein

Le Parlement européen propose de taxer les importations en provenance de pays tiers, moins regardants sur les normes climatiques. « Une entreprise européenne qui paye, par exemple, dans la sidérurgie, 40 euros la tonne de carbone, voit ses concurrents étrangers venus sur le marché européen payer exactement la même somme de 40 euros la tonne, pour ne pas être défavorisées », explique le Français Yannick Jadot, eurodéputé écologiste, rapporteur du texte.

Pas de suppression des droits à polluer

Les écologistes, à l'initiative du rapport, se sont pourtant abstenus lors du vote. Et pour cause, la droite européenne a fait voter un amendement, en dernière minute, pour que les quotas gratuits de droits à polluer, distribués aux entreprises européennes les plus polluantes, ne soient pas supprimés.

« Aller de l'avant avec la suppression immédiate des allocations gratuites aurait porté un coup bas à notre industrie européenne intensive en énergie », estime Christophe Hansen, eurodéputé luxembourgeois de droite.

Ce nouveau mécanisme pourrait générer, selon les chiffres de la Commission européenne, entre 5 et 14 milliards d'euros par an, qui viendrait abonder le budget européen.

► (Ré)écouter : La taxe carbone en Europe

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail