26e sommet franco-espagnol: la reconnaissance de la double nationalité au coeur des discussions

Pedro Sanchez (g.) et Emmanuel Macron (image d'illustration).
Pedro Sanchez (g.) et Emmanuel Macron (image d'illustration). AFP/File

Le 26e sommet franco-espagnol se tient ce lundi 15 mars 2021. Le président Emmanuel Macron et son homologue espagnol Pedro Sanchez se rencontrent à Montauban dans le Tarn-et-Garonne. Plusieurs sujets sont à l’ordre du jour, abordés par les ministres des deux pays par visioconférence, pour des raisons sanitaires. Au centre de l’attention, un accord de reconnaissance de la double nationalité franco-espagnole. Un geste fort envers les expatriés des deux pays.

Publicité

C’est le moment le plus attendu de ce 26e sommet franco-espagnol, la signature de reconnaissance de la double nationalité. En négociation depuis plusieurs années, cet accord devait être signé fin décembre 2020, mais la crise sanitaire a repoussé l'échéance. Grâce à ce traité, plusieurs milliers de personnes pourraient enfin avoir la nationalité française et espagnole. 

Geste concret

Un geste concret pour les 190 000 Espagnols qui résident en France et les 150 000 Français habitants de l’autre côté des Pyrénées. Jusqu’à maintenant, la double nationalité n’était pas officiellement reconnue en Espagne. Seuls les personnes originaires des pays ibériques pouvaient y prétendre. C’est la première fois que l’Espagne conclut un tel accord avec un pays européen.

Questions frontalières

Autres sujets à l’ordre du jour ce sommet :  un échange sur les questions frontalières, la crise sanitaire et le passeport vaccinal. Un dispositif sur lequel Madrid compte beaucoup pour relancer son tourisme. La réforme de l'espace Schengen soutenue par les deux pays, est également au programme des discussions. Paris et Madrid veulent un contrôle renforcé des frontières.

À lire aussi : Espagne: déblocage d'un fonds de onze milliards d'euros pour les entreprises

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail