Russie: des arrestations en forme d'opération d’intimidation de l’opposition

Policier de garde devant le Kremlin à Moscou, le 2 février 2021  (image d'illustration).
Policier de garde devant le Kremlin à Moscou, le 2 février 2021 (image d'illustration). REUTERS - EVGENIA NOVOZHENINA

Deux cents opposants ont été arrêtés, hier samedi 13 mars, à Moscou alors qu’ils participaient à un forum dénommé « Russie municipale ». Des membres élus des Parlements de Moscou ou de Saint-Pétersbourg, l’ancien maire de Ekaterinbourg dans l’Oural ou Vladimir Kara Mourza, proche de Boris Nemtsov avant son assassinat ont ainsi été interpellés.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Jean-Dider Revoin

Officiellement, les arrestations ont été causées par la violation des règles sanitaire d’une part. D’autre part parce que l’organisateur de cette réunion, les Démocrates unis, est une organisation dont les activités sont indésirables en Russie car elle a été fondée par l’oligarque en exil Mikhaïl Khodorkovsky. Cela ressemble donc très clairement à une opération d’intimidation de l’opposition avant les législatives de septembre.

Lourdes peines

Car il faut savoir qu’à la troisième interpellation de ce genre en une année, la justice peut engager des poursuites pénales contre les prévenus. Elle peut ainsi les condamner à de lourdes peines: 5 700 euros d’amende, 360 jours de travail d’intérêt général, six ans de colonie pénitentiaire et l’interdiction de se livrer à certaines activités pendant dix ans. Un arsenal de poids en cette année électorale qui ne manquera pas de connaître son lot de manifestations et en y participant, les membres de l’opposition pourraient se retrouver de facto mis hors jeu, sans possibilité de tenir des meetings bien avant la tenue du scrutin.

Contestation de plus en plus véhémente

Des élections qui ne se présentent pas sous les meilleurs auspices pour Russie Unie, le parti du pouvoir, alors que la contestation s’exprime de manière plus véhémente et uniformément sur le territoire, comme les mobilisations en faveur d’Alexey Navalny l’ont montré.

À lire aussi : Russie: arrestation d'opposants politiques lors d'un forum à Moscou

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail