Russie-Ukraine: le président Joe Biden affiche son soutien indéfectible à Kiev

La situation militaire s’est fortement dégradée dans le Donbass ukrainien, ces dernières semaines, et la Russie montre les muscles en envoyant des troupes à la frontière ukrainienne, ainsi qu’en Crimée. Le président américain Joe Biden a donc envoyé des signaux forts en s’affichant au côté de son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky.
La situation militaire s’est fortement dégradée dans le Donbass ukrainien, ces dernières semaines, et la Russie montre les muscles en envoyant des troupes à la frontière ukrainienne, ainsi qu’en Crimée. Le président américain Joe Biden a donc envoyé des signaux forts en s’affichant au côté de son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky. AP - Pablo Martinez Monsivais

En Ukraine, les tensions diplomatiques entre Kiev et Moscou sont en train de virer en premier test sérieux entre la Russie et la nouvelle administration américaine. La situation militaire s’est fortement dégradée dans le Donbass ukrainien, ces dernières semaines, et la Russie montre les muscles en envoyant des troupes à la frontière ukrainienne, ainsi qu’en Crimée. Le président américain Joe Biden a envoyé des signaux forts, vendredi 2 avril, en s'entretenant avec son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky.

Publicité

Avec notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan

Après plusieurs jours d’escalade diplomatique, Volodymyr Zelensky s’est entretenu le vendredi 2 avril au téléphone avec le président américain, Joe Biden. Les deux chefs d’État ont évoqué les mouvements de troupes russes, aux frontières de l’Ukraine, ainsi que sur la péninsule de Crimée.  

Le locataire de la Maison blanche a rappelé le soutien américain indéfectible « à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine », alors que ces dernières heures, des officiels américains ont indiqué que les États-Unis ne laisseraient pas l’Ukraine toute seule, en cas d’invasion à grande échelle de la Russie.

Kiev et Moscou jouent à se faire peur  

Après des combats meurtriers dans le Donbass, il y a une semaine, Kiev et Moscou jouent à se faire peur, et la température monte entre les deux capitales. La Russie annonce que l’Ukraine et l’Otan ont l’intention de relancer la guerre dans le Donbass et en Crimée, tandis que l’Ukraine s’inquiète des troupes russes massées à ses frontières.

La diplomatie de Kiev dénonce les provocations russes les plus graves de ces dernières années, mais il semble que le Kremlin soit surtout décidé à souffler sur les braises dans le Donbass, pour lancer un premier défi à l’administration américaine et tester sa capacité de réaction, sur le dossier ukrainien.

À écouter: Russie-Ukraine: «C'est un test que l'administration Biden est déterminée à réussir» 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail