Covid-19: l'Irlande va financer la quarantaine de ses étudiants Erasmus à leur retour

L'entrée du Crowne Plaza Dublin Airport Hotel, alors que l'Irlande a introduit un programme de quarantaine hôtelière pour les voyageurs des pays «à haut risque », à Dublin, le 26 mars 2021.
L'entrée du Crowne Plaza Dublin Airport Hotel, alors que l'Irlande a introduit un programme de quarantaine hôtelière pour les voyageurs des pays «à haut risque », à Dublin, le 26 mars 2021. REUTERS - CLODAGH KILCOYNE

À partir de ce jeudi, les voyageurs en provenance de plus de 70 États arrivant en Irlande devront passer deux semaines en quarantaine à l’hôtel pour la modique somme de 2000 euros. Parmi ces pays, cinq appartiennent à l’UE et accueillent en ce moment des étudiants irlandais en Erasmus. Le gouvernement irlandais va mettre la main à la poche pour permettre à ces étudiants de rentrer chez eux. 

Publicité

Avec notre correspondante à Dublin, Emeline Vin

Le gouvernement irlandais a mis 1 million d'euros de côté pour payer la quarantaine de ses étudiants à leur retour d’Erasmus. Sur les 1 000 jeunes Irlandais qui étudient en ce moment dans des universités européennes, la moitié vivent actuellement dans des pays visés par la « quarantaine obligatoire à l’hôtel » – la France, l’Italie, la Belgique, l’Autriche et le Luxembourg. L’État s’engage donc à payer les 1 800 euros de facture pour leur séjour de deux semaines dans un hôtel choisi par le gouvernement.

La mesure en revanche ne s’applique pas aux étudiants internationaux obligés par leur cursus de venir en Irlande de ces pays ni aux centaines d’autres Irlandais qui étudient à l’étranger hors programme d’échange. Ils sont par exemple 500 aux États-Unis, pays aussi sur la liste. 

La participation de l’État aux frais de quarantaine des étudiants Erasmus fait débat dans le pays. Certains « contribuables » autoproclamés dénoncent les différences entre citoyens irlandais revenant de l’étranger et jugent non essentiels les échanges universitaires alors que de nombreux établissements à travers l’Europe dispensent leurs cours par vidéo. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail