Les avocats d'Alexeï Navalny alarmistes après avoir rencontré l'opposant russe

Olga Mikhailova et Vadim Kobzev, avocats d'Alexeï Navalny, s'adressent aux médias à l'extérieur de l'unité de soin du centre pénitentiaire IK-3, le 20 avril 2021.
Olga Mikhailova et Vadim Kobzev, avocats d'Alexeï Navalny, s'adressent aux médias à l'extérieur de l'unité de soin du centre pénitentiaire IK-3, le 20 avril 2021. REUTERS - TATYANA MAKEYEVA

En Russie, l’opposant Alexeï Navalny est toujours en grève de la faim et son état de santé se dégrade de jour en jour, affirme son entourage. Ses avocats ont pu lui rendre visite ce mardi et l’ont trouvé extrêmement affaibli et très mal soigné. Ils demandent son transfert immédiat dans un hôpital civil pour l’empêcher de mourir.

Publicité

Les avocats d’Alexeï Navalny n’ont pas caché leur très vive inquiétude ce mardi, après avoir rencontré leur client. L’opposant russe a été transféré dimanche dernier dans un centre hospitalier carcéral, situé dans une colonie pénitentiaire de la région de Vladimir. Mais d’après ses avocats, il se trouve dans une cellule à l’isolement, sans recevoir les soins appropriés.

« Il est très faible, il a du mal à s’asseoir et à parler », a déclaré l’une de ses avocats, Olga Mikhaïlova, qui a réclamé son transfert immédiat dans un hôpital civil, pour « l’empêcher de mourir ».

Suite à cette visite, un message d’Alexeï Navalny a été publié sur les réseaux sociaux. L’opposant se compare à un squelette titubant dans sa cellule, indique notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot. « Mon avocat m’a parlé du soutien énorme que je reçois en Russie et à travers le monde. Ce moment était extrêmement précieux. Il n’y a pas d’arme plus efficace contre l’injustice ».

Le message est publié alors que les partisans de l’opposant doivent manifester ce mercredi dans tout le pays. Selon le mouvement qui soutient Alexeï Navalny, des rassemblements auront lieu dans une centaine de villes, malgré l’interdiction et les mises en gardes formulées par les autorités. Depuis plusieurs jours, les soutiens d’Alexeï Navalny sont visés par une nouvelle série de perquisitions et d’arrestations.

De leur côté, les États-Unis exhortent mardi la Russie à autoriser à des médecins « indépendants » de voir « immédiatement » l'opposant Alexeï Navalny. Washington a de nouveau menacé Moscou de « conséquences » s'il devait lui arriver quelque chose durant sa détention. « Puisqu'ils sont responsables de la détérioration de son état de santé, nous les appelons à autoriser immédiatement un accès aux médecins indépendants nécessaires », a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail