À Londres, Sadiq Khan en voie de décrocher un nouveau mandat de maire

Le travailliste Sadiq Khan est en voie de décrocher un nouveau mandat à Londres.
Le travailliste Sadiq Khan est en voie de décrocher un nouveau mandat à Londres. Niklas HALLE'N AFP

Les Britanniques sont de retour aux urnes. Le premier scrutin, essentiellement pour des élections locales, depuis le début de la pandémie causée par le coronavirus et l'entrée en vigueur du Brexit. À Londres, 5 ans après être devenu le premier maire musulman d'une capitale de pays occidental, le travailliste Sadiq Khan est en voie de décrocher un nouveau mandat à Londres. Il est opposé à Shaun Bailey, un conservateur d’origine jamaïcaine très en retard dans les sondages.

Publicité

Cette fois, pas de grande bataille ni d’élu flamboyant en vue. Après le règne de Ken Livingstone surnommé « Ken le rouge », le maire qui avait imprimé sa marque sur les transports, péage urbain et carte de transports en commun ; après le mandat de Boris Johnson qui faisait tant sourire avec notamment cette image restée en mémoire où pour vanter les Jeux olympiques il est resté coincé sur une tyrolienne dans les airs, Sadiq Khan, lui, ne semble pas faire rêver les Londoniens. Insécurité et notamment attaques au couteau, logement social, pandémie, sur tous ces points son bilan est jugé décevant.

Un opposant à la peine

Si Sadiq Khan semble sur la voie d’une réélection, c’est sans tambours ni trompettes et surtout parce que son principal concurrent est à la peine. Shaun Bailey, d’une famille originaire de Jamaïque, une des rares figures issues de la diversité au sein du parti conservateur, a eu bien du mal à convaincre. C’est à peine si sa proposition de faire tester les cadres sur leur usage de cocaïne a rencontré un écho. Soucieux de ne pas être associé à une défaite très probable, le Premier ministre et ex-maire de la ville s’est même abstenu de lui prêter main forte.

Les électeurs voteront ce jeudi 6 mai pour les maires de sept agglomérations-régions, dont celles des West Midlands (qui comprend la deuxième ville la plus peuplée du Royaume-Uni, Birmingham), du Grand Manchester et de Liverpool.

► À lire aussi : Les indépendantistes écossais visent la majorité absolue lors des législatives

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail