Le «tourisme vaccinal» se développe en Russie

Le centre de vaccination anti-Covid du Goum à Moscou, le 10 mars 2021.
Le centre de vaccination anti-Covid du Goum à Moscou, le 10 mars 2021. © Daniel Vallot / RFI

Le processus pour une éventuelle homologation par l'UE du vaccin Spoutnik V est en cours, mais il prend du temps. Trop de temps aux yeux de certains en Europe, qui sans attendre préfèrent se rendre en Russie directement pour se faire vacciner. Ce « tourisme vaccinal » encore balbutiant concerne pour l’heure essentiellement des ressortissants allemands.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

C’est un touriste d’un genre un peu particulier que nous rencontrons dans le hall de son hôtel, en plein centre de Moscou. Uwe Kaim n’est pas venu dans la capitale russe pour visiter le Kremlin ou pour arpenter la place Rouge. 

« J’ai 48 ans et je suis en bonne santé. En Allemagne avec ce profil, je n’avais aucune chance d’être vacciné avant un bon moment, affirme-t-il. D’abord j’ai pensé à la Serbie, mais les Serbes ont annulé toutes les vaccinations pour les étrangers. À mon avis, Spoutnik V est un très bon vaccin. Alors oui, je suis heureux de l’avoir fait. » 

C’est une agence de voyages norvégienne qui s’est lancée dans ce marché du tourisme vaccinal profitant de la rareté du vaccin en Europe et de la réouverture des frontières entre la Russie et certains pays comme l’Allemagne. 

« Notre offre la moins chère, c’est 399 euros, explique Albert Siegl, responsable du programme au sein de l’agence World Visitor. Nous organisons seulement les deux injections. Pour 2 000 euros, tout est compris : les deux vols aller-retour et l’hôtel. C’est notre offre la plus populaire. Pour 3 000 euros, vous pouvez rester en Russie entre les deux vaccinations. Et nous avons même des offres de luxe avec voyage en Transsibérien, à partir de 8 000 euros. »

À ce jour, une centaine de touristes ont été vaccinés par ce biais. L’agence de voyages affirme avoir un millier de réservations pour les semaines qui viennent.

À lire aussi : Covid-19: le tourisme de la vaccination à la mode entre le Mexique et les États-Unis

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail