Entretien

Chypre: «Les touristes vaccinés ne devront pas faire de quarantaine même s’ils sont cas contact»

Une plage de Chypre qui a décidé de rouvrir ses frontières à tous les touristes vaccinés à partir de ce lundi 10 mai 2021.
Une plage de Chypre qui a décidé de rouvrir ses frontières à tous les touristes vaccinés à partir de ce lundi 10 mai 2021. AP - Petros Karadjias

Depuis ce lundi, l'île méditerranéenne de Chypre rouvre ses frontières aux touristes vaccinés en provenance de 65 pays. Un soulagement pour ce pays dont le secteur touristique représente 21% de la richesse du pays. Mais alors que l'île sort tout juste d'un confinement strict de deux semaines, après une explosion de cas de Covid-19, comment s’organise cette initiative ?  RFI a posé trois questions à Savvios Perdios, ministre délégué du Tourisme de Chypre. 

Publicité

RFI : À partir de ce lundi, qui est autorisé à venir à Chypre ? Comment allez-vous contrôler toutes les arrivées 

Savvios Perdios : Depuis le 1er avril, nous accueillions des touristes originaires de plus de 65 pays dont les pays de l’Union européenne, les pays du Golfe, le Liban, Israël, le Royaume-Uni, les États-Unis, l'Ukraine, la Russie etc. L'entrée se faisait sur la base de tests. Nous avions classé les pays en fonction de leur situation épidémique. Les touristes avaient besoin de faire un à deux tests pour venir à Chypre. 

La nouveauté ce lundi, c'est que si vous êtes complètement vacciné, vous pouvez venir sur l’île sans faire de test Covid. Même les touristes vaccinés qui seraient cas contact ne devront pas faire de quarantaine.

On assure le contrôle des arrivées grâce à notre plateforme numérique que les touristes doivent remplir en amont de leur voyage. À partir du moment où ils renseignent toutes les informations demandées, par exemple leurs dates de vaccination, le type de vaccin, la plateforme leur donne le feu vert pour venir à Chypre. À leur arrivée, c'est la police des frontières qui vérifie l’authenticité du certificat. 

► À lire aussi : Covid-19: Chypre ouvre ses frontières aux touristes vaccinés

Nous utilisons cette plateforme depuis l'année dernière. Cette expérience nous a appris deux choses. Premièrement, à partir du moment où les gens sont testés avant de prendre l’avion, un très petit pourcentage est ensuite testé positif quand ils arrivent sur l’île. Deuxièmement : très peu de gens ont essayé d'abuser du système et même quand les gens ont essayé de tricher par exemple, nous les avons rapidement repérés, on leur a infligé une amende et on les a renvoyés chez eux.

Qu’espérez-vous de cette initiative ?  

L'année dernière, nous avons perdu 85% des revenus du tourisme. C’est énorme. Il était difficile pour les locaux de ne pas avoir de touristes l'année dernière. Les 15 derniers mois ont été difficiles, mais nous sommes ravis d’accueillir les touristes à nouveau. Nous voulons faire mieux que l’année dernière, c’est le premier objectif. Deuxièmement, nous voulons que cette année soit un pont vers 2022 qui, selon moi, sera le début de la reprise. Malgré toutes les difficultés, nous sommes optimistes.

Depuis le 1er avril, nous avons eu pas mal de touristes en provenance d'Israël, de Russie, d'Allemagne, du Liban, des Émirats arabes unis, du Qatar. Nous constatons un regain d’intérêt de la part des touristes et la reprise des vols a débuté. Je suis très heureux car tous les lieux touristiques sont ouverts. 

Que pensez-vous de l’initiative de Malte qui va donner de l’argent aux touristes (les premiers arrivés) pour qu’ils viennent cet été ? Serait-il possible de faire la même chose à Chypre ?

Je pense que chaque pays joue sur leurs différents avantages concurrentiels. Dans notre cas, notre avantage c’est qu’on a ouvert nos frontières à l’Union européenne dès mars. Nous nous positionnons comme un endroit sûr et où tout est ouvert. Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’utiliser un système de cadeaux pour inciter les touristes à venir chez nous. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail