Russie: une loi en préparation pour exclure les partisans de Navalny des élections

Un rassemblement de soutien à l'opposant russe emprisonné Alexeï Navalny, encadré par une forte présence policière, à Moscou, le 21 avril 2021.
Un rassemblement de soutien à l'opposant russe emprisonné Alexeï Navalny, encadré par une forte présence policière, à Moscou, le 21 avril 2021. REUTERS - MAXIM SHEMETOV

En Russie, une loi sera bientôt adoptée qui devrait permettre d'exclure les partisans d’Alexeï Navalny des prochaines élections législatives. La Douma veut interdire aux personnes impliquées dans des organisations classées « extrémistes » d’être élues député. La nouvelle législation doit entrer en vigueur avant les élections législatives de septembre. 

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

Les députés qui présentent le projet de loi veulent aller vite : « La première lecture aura lieu le 18 mai prochain, et il est important de ne pas la retarder », affirme l’un d’entre eux sur les réseaux sociaux. Le temps presse car si les auteurs de la loi veulent empêcher les partisans d’AlexeÏ Navalny de se présenter aux législatives de septembre, il faudra que cette loi soit adoptée définitivement avant le début officiel de la campagne électorale en juin prochain.

Si le calendrier est respecté, la loi russe interdira à toute personne ayant eu des liens avec une organisation classée extrémiste, de participer aux élections législatives. Ce qui écartera de facto les partisans d’Alexeï Navalny, pour peu qu’ils aient eu des liens avec la Fondation de lutte contre la corruption, ou son réseau de bureaux régionaux qui sont sur le point d’être qualifiés « d’extrémistes » par la justice russe. 

À lire aussi : Russie: le mouvement d'Alexeï Navalny annonce son auto-dissolution

La loi sera rétroactive d’un an pour les militants et de trois ans pour les personnes ayant exercé des responsabilités. Les personnes ayant financé les organisations sont également concernées. Selon le bras droit d’Alexeï Navalny, Leonid Volkov, la loi pourrait barrer l’accès aux élections à 200 000 personnes au total. 

En 2019, le pouvoir avait empêché les partisans d’Alexeï Navalny de se présenter en invalidant leurs dossiers de candidature pour des raisons administratives, ce qui avait entraîné de vastes manifestations. Cette fois, c’est en amont, par une décision de justice et une loi taillée sur mesure que l’opposition russe se verra interdite d’élections. 

À écouter aussi : Russie: «Quelque chose a basculé lors de la tentative d'assassinat d'Alexeï Navalny»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail