Reportage

Grèce: reprise officielle de la saison touristique

La Grèce se prépare à lancer la saison touristique : vue du temple du Parthénon au sommet de la colline de l'Acropole à Athènes, Grèce, le 14 mai 2021.
La Grèce se prépare à lancer la saison touristique : vue du temple du Parthénon au sommet de la colline de l'Acropole à Athènes, Grèce, le 14 mai 2021. REUTERS - VASSILIS TRIANDAFYLLOU

En Grèce, la saison touristique démarre officiellement ce week-end. Une date importante pour un pays très dépendant de ses visiteurs, où le secteur du tourisme représente environ un cinquième de l’économie locale. En raison de la crise sanitaire, la Grèce a connu l’an dernier une de baisse de fréquentation de près de 70% à l’échelle du pays. Cette année, les professionnels du tourisme attendent donc les vacanciers avec impatience. Reportage sur l’île de Hydra, à moins de deux heures en bateau d’Athènes.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Hydra, Joël Bronner

Sur son bateau de bois qui propose des excursions touristiques à la journée, Dimitra Papadopoulos se languit du retour prochain des vacanciers. Sur l’île de Hydra, 90% de l’économie repose sur le tourisme. « L’année dernière a été une année étrange. Les gens avaient un peu peur. Nous, nous respections toutes les mesures sanitaires et nous tâchions de faire de notre mieux. Mais au final, les visiteurs ne sont pas venus aussi nombreux sur l’île que lors des saisons précédentes. Mais cette année, j’ai le sentiment que les choses vont aller beaucoup beaucoup mieux. »

► À écouter aussi : Grèce: lancement de la saison touristique avec des îles «zéro Covid»

À Hydra depuis l’âge de 10 ans, Harriet Jarman est anglaise, mais dit se sentir davantage grecque. Elle possède dix chevaux pour promener les touristes en quête des « trésors cachés de l’île » : « L’an dernier a été difficile, toute l’île a tourné au ralenti. La saison a été très courte et je pense que tout le monde a rencontré des difficultés. Mais cette année semble prometteuse : les réservations commencent à arriver, notamment de la part de nationalités qui n’ont pas pu voyager l’an dernier. Ça devrait aider je pense. »

À Hydra, la vaccination, démarrée au printemps de la majorité de ses quelque 2 000 habitants participe à cet espoir d’une fréquentation de l’île à la hausse et d’un été plus rentable.

► À écouter aussi : Tourisme: 2020, une année de désolation

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail