L’un des trafiquants de drogue les plus recherchés en Europe de retour en Italie

Giuseppe Romeo passait, selon les enquêteurs, jusqu’à 40 kilos de cocaïne par semaine de Hollande à Milan (image d’illustration).
Giuseppe Romeo passait, selon les enquêteurs, jusqu’à 40 kilos de cocaïne par semaine de Hollande à Milan (image d’illustration). AFP/ Ernesto BENAVIDES

Giuseppe Romeo, en cavale depuis 2018, avait été arrêté à Barcelone le 11 mars. Il est rentré à Rome escorté par la police italienne vendredi 14 mai. Il doit y purger une peine de 20 ans de prison. Le Calabrais est selon les enquêteurs italiens l’un des trafiquants les plus dangereux au monde.

Publicité

Avec notre correspondante à Rome, Anne Tréca

En dialecte calabrais il a plusieurs surnoms : le fou, le nain… À 35 ans, Giuseppe Romeo est une célébrité chez les maffieux, une figure de la 'Ndrangheta, la mafia calabraise ; la plus redoutable des organisations criminelles européennes.

Officiellement résident en Allemagne, Romeo faisait en fait la navette entre l’Europe du Nord, la Hollande, l’Allemagne et la Lombardie, passant selon les enquêteurs jusqu’à 40 kilos de cocaïne par semaine de Hollande à Milan.

Pour la police, c’est un organisateur de trafics avec des relais dans plusieurs pays et un financier de la distribution de drogue en Europe. Un poisson suffisamment gros pour que la ministre italienne de l’Intérieur remercie publiquement les policiers de leur travail.

Romeo avait échappé à un vaste coup de filet contre la mafia calabraise en 2018. Il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen. Avec la collaboration de la police de Reggio de Calabre, la garde civile espagnole l’a arrêté en Catalogne il y a deux mois. Il est maintenant incarcéré en Italie où la justice l’a condamné, en novembre dernier, à 20 ans de détention.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail