Russie: une fuite pétrolière provoque une importante pollution dans la république des Komis

Barrils de pétrole de la firme russe Loukoil (Image Illustration).
Barrils de pétrole de la firme russe Loukoil (Image Illustration). AFP - KIRILL KUDRYAVTSEV

Une nouvelle catastrophe écologique dans le nord de la Russie, dans la république des Komis. Une fuite sur un oléoduc provoque une importante pollution : les nappes de pétrole dirigent vers la mer de Barents.

Publicité

Si dans un premier temps, les autorités avaient estimé la quantité de carburant déversée à 6 ou 7 tonnes, l’entreprise Lukoil, qui exploite l’oléoduc, admet que près de 90 tonnes de pétrole se sont répandues dans le sol et les cours d’eau.

Les habitants de la région ont publié des photos et vidéos de grands blocs de glace noircis dérivant sur la rivière Kolva. 230 employés de la compagnie s’attellent à nettoyer la zone et faire en sorte que la pollution ne poursuive pas sa route vers le nord, mais la nappe a déjà parcouru plus de 200 km, gagnant notamment le fleuve Petchora qui se jette en mer de Barents.

Les « cadeaux » des compagnies pétrolières

Ce n'est pas la première fois que les habitants de la république de Komi reçoivent de tels « cadeaux » de la part des compagnies pétrolières, note la branche russe de Greenpeace qui rappelle qu’une pollution similaire s’était produite à l’automne dernier. L’ONG de défense de l’environnement souligne que la principale cause de ces accidents sur les oléoducs est le sous-investissement dans les infrastructures.

L’une des plus grandes catastrophes environnementales s'est produite en mai de l’année dernière, plus à l’est dans la région de Krasnoïarsk. L’entreprise Norilsk Nickel avait été condamnée à une amende record de plus d’1,5 milliard d’euros pour avoir laissé s’échapper plus de 20 000 tonnes de carburant.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail