La rencontre Sergueï Lavrov-Antony Blinken, première pierre d'un sommet Poutine-Biden

Antony Blinken et Sergey Lavrov, le 19 mai 2021.
Antony Blinken et Sergey Lavrov, le 19 mai 2021. REUTERS - POOL

Les ministres américain et russe des Affaires étrangères ont eu un long entretien en Islande, en marge du Conseil de l’Arctique. Les relations entre les deux pays sont au plus bas, mais les deux chefs de la diplomatie ont joué l’apaisement.

Publicité

De notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

« Cette conversation en elle-même est un signal positif » : Dmitri Peskov le porte-parole de Vladimir Poutine sans verser dans un enthousiasme débridé, n’a pas caché sa satisfaction à l’issue de la rencontre organisée à Reykjavik. « Bien sûr de nombreux problèmes se sont accumulés », nuance Dmitri Peskov, « et il est évident que ce processus ne sera pas facile ». Mais ajoute le porte-parole du Kremlin, ces discussions entre les deux chefs de la diplomatie américaine et russe, « permettront sans doute » de faciliter « la rencontre entre les deux présidents » 

Aboutir à un sommet Biden - Poutine

Car cette amorce de dialogue « apaisé et constructif » salué de part et d’autre, n’a en réalité qu’une seule finalité : aboutir à la rencontre au sommet entre Vladimir Poutine et Joe Biden, qui pourrait avoir lieu à la mi-juin dans un pays tiers. « Ce n’est pas nous qui d’habitude donnons le feu vert », a plaisanté hier à Reikjavik Sergeï Lavrov, interrogé sur la confirmation ou non de ce sommet.

Pas de nouvelles sanctions contre Nord Stream 2

Mais au-delà du ton apaisé et détendu, inhabituel entre Moscou et Washington, un élément concret devrait ouvrir la voie à ce sommet : la décision prise par l’administration Biden, de renoncer aux nouvelles sanctions qui étaient envisagées contre Nord Stream 2 – le projet de gazoduc entre la Russie et l’Allemagne. Une décision qualifiée là encore de « signal positif » par Dmitri Peskov. 

À lire aussi : Antony Blinken à Kiev pour témoigner du soutien «indéfectible» des États-Unis

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail