Biélorussie: les députés européens appellent à durcir les sanctions

Le haut représentant européen de l'Union pour les Affaires étrangères, Josep Borrell lors du débat au Parlement européen à Strasbourg, le 8 juin 2021, sur la répression en Biélorussie
Le haut représentant européen de l'Union pour les Affaires étrangères, Josep Borrell lors du débat au Parlement européen à Strasbourg, le 8 juin 2021, sur la répression en Biélorussie AFP - JEAN-FRANCOIS BADIAS

Réunis en session plénière à Strasbourg, les eurodéputés finalisent de nouvelles sanctions économiques contre la Biélorussie. Juste avant les débats dans l’hémicycle, certains ont manifesté devant le Parlement en compagnie de militants biélorusses.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Strasbourg,  Anastasia Becchio

« Vive la Biélorussie. » Devant une grande banderole et un drapeau rouge et blanc devenu symbole de la lutte pour la démocratie, une quinzaine de députés sont venus exprimer leur solidarité aux quelques représentants de la diaspora.

Alice Syrakvash, la présidente de l'association des Biélorusses, a fait le déplacement de Paris « La Biélorussie se transforme en Corée du Nord, dit-elle. Aux frontières de l'Europe, vous avez un régime qui n'a de scrupule pour rien et qui se dit qu'il peut se permettre tout tant que Moscou le soutient. Dans cette situation-là, le peuple européen, l'Union européenne, mais aussi le monde entier, nous avons besoin d'eux pour restituer la démocratie en Biélorussie. »

Face à un dirigeant biélorusse qui se permet de détourner un avion pour arrêter un opposant, il faut des sanctions fermes, prévient l’eurodéputé belge Guy Verhofstadt :

« Il faut que nous tous en tant que parlementaires, continuions la pression sur nos dirigeants, sur la Commission, sur M. Borrell. Continuer la lutte et ne pas abdiquer parce que si on ne réussit pas en Biélorussie, ça deviendra un exemple pour tous les leaders autoritaires dans le monde pour dire "on va suivre la même stratégie" ».

Dans l’hémicycle strasbourgeois, le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a précisé que des sanctions économiques sectorielles seraient soumises aux ministres des Affaires étrangères lors de leur prochaine réunion le 21 juin à Luxembourg. 

À lire aussi : L’Union européenne active l’interdiction de survol pour les compagnies biélorusses

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail