Covid-19 au Royaume-Uni: vers un report du déconfinement final?

Au Royaume-Uni, les contaminations s’accélèrent avec en moyenne ces derniers temps 7000 nouveaux cas de coronavirus par jour.
Au Royaume-Uni, les contaminations s’accélèrent avec en moyenne ces derniers temps 7000 nouveaux cas de coronavirus par jour. Justin Tallis AFP

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a fait part samedi 12 juin de sa « grave inquiétude » face à la propagation du variant delta du coronavirus au Royaume-Uni. Les cas de contaminations ne cessent de croître et on s'attend à un report de la levée des dernières restrictions anti-Covid en Angleterre.

Publicité

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

Les scientifiques britanniques tiraient la sonnette d’alarme depuis des semaines face à la progression de ce variant d’abord apparu en Inde. Le gouvernement britannique refusait jusqu’à présent de partager leurs craintes et surtout d’envisager un report du déconfinement final.

Mais les chiffres sont implacables : les contaminations s’accélèrent avec en moyenne ces derniers temps 7 000 nouveaux cas par jour. Environ 60% plus contagieux que le variant alpha apparu en Angleterre, le variant delta est désormais dominant au Royaume-Uni, ne laissant d’autre choix à Boris Johnson que de mettre un frein à la levée des restrictions.

► À lire aussi : Vers une 3e vague de Covid-19 au Royaume-Uni?

Une annonce prévue le 14 juin

Après un long confinement cet hiver, le Premier ministre comptait sur une campagne de vaccination menée tambour battant à travers le pays pour tenir coûte que coûte sa promesse de supprimer toute mesure de distanciation le 21 juin, une date baptisée triomphalement « le jour de l’indépendance ».

Il vient finalement d’admettre que c’est de plus en plus improbable et les médias croient déjà savoir que le report risquait d’être de 4 semaines, soit jusqu’au 19 juillet. Mais redoutant la colère de ses députés et la frustration d’une population à bout de patience avec l’arrivée des beaux jours, Boris Johnson attend désormais lundi pour annoncer officiellement la décision de son gouvernement. 

► À lire aussi : Covid-19: la progression du variant indien inquiète au Royaume-Uni

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail