Covid-19: Moscou s’engage dans la vaccination obligatoire

File d'attente devant un centre de vaccination à Moscou, le 18 janvier 2021.
File d'attente devant un centre de vaccination à Moscou, le 18 janvier 2021. REUTERS - Shamil Zhumatov

Confronté à une flambée des cas de Covid ces dernières semaines, le maire de Moscou annonce la vaccination obligatoire d’une partie des habitants de la ville. Seront concernés les employés du secteur des transports et des services. La capitale russe se fixe comme objectif une vaccination de 60% de ces employés en deux mois.

Publicité

De notre correspondant à Moscou, 

Le maire de Moscou n’avait pas caché ces dernières semaines son inquiétude face à la flambée des contaminations parmi les habitants de la capitale. Et la semaine de congés décrétée il y a quelques jours semble insuffisante pour endiguer la maladie.

À lire aussi : Covid-19 en Russie: une semaine d'arrêt de travail à Moscou pour contrer l'épidémie

Confrontée à une troisième vague meurtrière, la capitale russe et sa région ont donc décidé de lancer une campagne de vaccination obligatoire. Tous les employés des administrations locales seront concernés ainsi que les salariés du secteur tertiaire, notamment dans les transports, les commerces et les restaurants.

Objectif affiché : vacciner 60% de ces employés d’ici à la mi-août. Seules les personnes pouvant justifier de contre-indications médicales pourront être exemptées. Pour l’instant, seule la capitale russe et la région qui l’entoure s’engagent dans cette politique de vaccination obligatoire.

Jusqu’à présent, le président russe Vladimir Poutine s’était prononcé contre cette mesure et le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré ce mercredi qu’aucune obligation n’était envisagée à l’échelle du pays.

Statistiques tronquées

Si le maire de Moscou Sergueï Sobianine se résout à cette mesure radicale, c’est que les habitants de la capitale russe sont toujours aussi réticents à se faire vacciner. La Russie a beau se targuer d’avoir été le premier pays au monde à homologuer un vaccin anti-Covid, la population continue de s’en méfier.

À lire aussi: Covid-19: le maire de Moscou déplore la réticence des Russes à se faire vacciner

Il faut dire qu’en l’absence de mesures de restriction depuis le début de l’année, la vie suit un cours quasi normal : les restaurants sont ouverts, de même que les théâtres et les cinémas, et le port du masque dans les transports et les magasins n’est pas toujours respecté.

En outre, les statistiques systématiquement tronquées de la maladie et de sa mortalité depuis le début de la pandémie ont entretenu le sentiment que le pays était à l’abri de ses conséquences les plus graves. Officiellement, la Russie déplore 127 000 décès liés au Covid. Mais si l’on se base sur la surmortalité enregistrée depuis le début de la pandémie, le véritable chiffre est en réalité deux fois supérieur. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail