Biélorussie: les Occidentaux se coordonnent pour sanctionner le régime de Loukachenko

Le président Alexandre Loukachenko devant le Parlement biélorusse le 26 mai 2021.
Le président Alexandre Loukachenko devant le Parlement biélorusse le 26 mai 2021. AP - Sergei Shelega

À événement inédit, réponse sévère et coordonnée. Après le détournement sur Minsk le mois dernier d'un avion commercial qui transportait un opposant biélorusse, voilà le train de sanctions des Occidentaux sur le régime Loukachenko. L’UE doit se prononcer formellement en fin de semaine lors de son Conseil européen, mais l’issue ne fait pas de doute : les 27, les États-Unis, le Canada le Royaume-Uni, tous sont unis sur la même ligne.

Publicité

Un communiqué conjoint des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni avant l’officialisation de la décision des 27 et des termes sans équivoques : « Nous partageons la même profonde inquiétude vis-à-vis des attaques constantes du régime de Loukachenko sur les droits humains, les libertés fondamentales et la loi internationale ».

Concrètement, les sanctions annoncées ce lundi 21 juin comprennent, c’est classique, une interdiction de voyage et un gel d'avoirs à l'encontre de dizaines d'entités publiques et de responsables biélorusses. L’UE va sanctionner, elle, les ministres des Transports et de la Défense mais aussi le principal investisseur étranger dans le pays, l'homme d'affaires russe Mikhaïl Goutseriev. Les 27 vont aussi interdire de nouveaux prêts à Minsk, restreindre les achats de tabac, de pétrole et de potasse.

► À lire aussi : Répression de l'opposition en Biélorussie: l'UE sanctionne (encore) le régime de Loukachenko

Le Royaume-Uni a de son côté ciblé la société BNK, une entreprise enregistrée à Londres qui négocie les contrats d'exportation pour les hydrocarbures biélorusses.

Ce train de mesures, la cheffe de file de l'opposition biélorusse s'en est félicitée. Svetlana Tikhanovskaïa a évoqué des sanctions « sans précédent » et « très puissantes ».

► À lire aussi : Biélorussie: Roman Protassevitch, une arrestation qui secoue l’Europe

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail