Naufrage d'un bateau de migrants aux Canaries: deux passeurs arrêtés

Des secouristes transportent le corps d'un migrant décédé, sur la plage d'Orzola, dans l'île canarienne de Lanzarote, en Espagne, le 18 juin 2021.
Des secouristes transportent le corps d'un migrant décédé, sur la plage d'Orzola, dans l'île canarienne de Lanzarote, en Espagne, le 18 juin 2021. REUTERS - BORJA SUAREZ

Deux passeurs ont été arrêtés après la mort jeudi 17 juin d'au moins quatre personnes, dont un enfant et une femme visiblement enceinte, dans le naufrage d'un bateau de migrants aux Canaries, a annoncé mardi la police espagnole.

Publicité

« La police nationale a arrêté les deux capitaines de l'embarcation arrivée jeudi sur la côte de Lanzarote », l'une des îles de l'archipel, indique un communiqué, qui précise qu'au total, 89 passeurs ont été interpellés depuis le début de l'année pour « délit contre les droits des étrangers ».

Jeudi soir, vers 22h00, ce bateau, à bord duquel se trouvaient environ 50 personnes, selon les secours, s'était retourné en arrivant dans une zone rocheuse particulièrement dangereuse près d'un port du nord de Lanzarote. Des passants qui avaient aperçu la scène depuis le port s'étaient jetés à l'eau pour leur venir en aide, bientôt assistés des services de secours. Parmi les occupants du bateau, 41 ont pu être sauvés : 20 hommes, 17 femmes et quatre enfants, dont deux bébés.

Mais les corps de quatre autres avaient été repêchés, dont celui d'un enfant de huit ans, et quatre personnes sont toujours portées disparues, même si le nombre d'occupants à bord n'a pu être déterminé avec certitude.

Porte d'entrée de l'Europe

Originaires d'Afrique sub-saharienne, ces migrants ont raconté aux secours être partis deux jours plus tôt de la ville de Tan-Tan, dans le sud du Maroc, à quelque 250 kilomètres à l'est de Lanzarote.

Ce genre de drame est récurrent aux Canaries, porte d'entrée de l'Europe pour des migrants en quête d'une vie meilleure, en particulier depuis le durcissement des contrôles en Méditerranée, qui a entraîné une hausse des arrivées dans l'archipel depuis fin 2019.

L'an dernier, 23 023 migrants ont atteint les Canaries, soit huit fois plus que l'année précédente, selon le ministère espagnol de l'Intérieur.

► À lire aussi : L'un des principaux trafiquants de migrants de Libye, Tewelde Goitom, condamné à 18 ans de prison

Selon l'Organisation internationale pour les migrations, 850 migrants sont morts ou ont disparu sur cette route maritime en 2020. Pour sa part, l'ONG Caminando Fronteras affirme qu'au moins 1851 personnes ont perdu la vie en 2020 en tentant d'atteindre les Canaries.

Le flux des arrivées ne s'est pas tari depuis le début de l'année : du 1er janvier au 15 juin, 5 734 migrants sont arrivés aux Canaries, d'après le ministère de l'Intérieur, soit deux fois plus que sur la même période de 2020.

(Avec AFP)  

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail