Reportage

Lituanie: face à l’afflux sans précédent de migrants, Frontex vient en aide à Vilnius

Des officiers de Frontex, l’agence européenne de protection des frontières, patrouillent désormais avec les gardes-frontière lituaniens.
Des officiers de Frontex, l’agence européenne de protection des frontières, patrouillent désormais avec les gardes-frontière lituaniens. AFP - WOJTEK RADWANSKI

La Lituanie fait face à une crise migratoire sans précédent. Plus de 2 000 migrants en provenance d’Irak ou de pays africains ont franchi la frontière illégalement ces dernières semaines. Pour Vilnius, Alexandre Loukachenko se venge de l’engagement lituanien pour la démocratie en Biélorussie en ne contrôlant plus les frontières. Pour faire face, la Lituanie a fait désormais appel à la solidarité internationale. Des officiers de Frontex, l’agence européenne de protection des frontières, patrouillent désormais avec les gardes-frontière lituaniens.

Publicité

Avec notre correspondante à Vilnius, Marielle Vitureau

Le long d’une barrière de fils barbelés extrêmement tranchants, jumelles en bandoulière, Mike, officier de police allemand, patrouille. En avançant, il trouve une preuve de ce passage prisé des migrants. Une bouteille de yaourt à boire vide, abandonnée avec une inscription en cyrillique. De retour au poste frontière, il raconte sa première nuit de patrouille : « La nuit a été rude. De 23h jusqu’au petit matin, nous avons intercepté plus de 80 migrants. »

Vingt-six Européens à l’uniforme bleu marine et bleu ciel épaulent déjà les Lituaniens depuis début juillet. Bientôt, ils seront 60. Sans compter les thermoviseurs, les hélicoptères et les véhicules. Fabrice Leggeri, le directeur de Frontex, l’agence européenne, s’est lui aussi rendu sur la frontière. « C’est une crise à l’échelle de la Lituanie, par rapport à son expérience, avoir des migrants irréguliers arrivant du Proche-Orient, arrivant d’Afrique. »

Avec le patron de Frontex, les autorités lituaniennes ont évoqué la procédure des retours, une nouvelle fonction de l’agence européenne depuis le printemps 2021 ; l’issue principale de cette crise à leurs yeux.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail