L'Italie étend le «pass sanitaire» pour endiguer toute nouvelle vague

Dans les restaurants italiens, comme ici, à Romme, ce jeudi 22 juillet 2021, le passe sanitaire sera bientôt nécessaire.
Dans les restaurants italiens, comme ici, à Romme, ce jeudi 22 juillet 2021, le passe sanitaire sera bientôt nécessaire. REUTERS - REMO CASILLI

En Italie, les chiffres des contaminations au Covid-19 augmentent, tout comme les décès. Ce qui a poussé le gouvernement à prendre un nouveau décret qui prendra effet le 6 août. 

Publicité

Plus de 5 000 cas et 15 morts ont été recensés en Italie au cours des dernières 24 heures. Ces chiffres ne sont pas catastrophiques, ils sont même bien inférieurs à ceux d'autres pays européens, mais ils progressent, inexorablement. Le gouvernement veut stopper net la contagion en adoptant un nouveau décret. Il prévoit le prolongement de l’état d’urgence jusqu’au 31 décembre et l’extension de l’obligation du passe sanitaire, y compris dans les lieux de restauration. 

Il sera requis pour accéder aux salles intérieures des restaurants et des bars. Il sera aussi exigé pour les lieux de spectacle et de culture, les piscines, salles de gym, foires et congrès. « Le passe sanitaire est un instrument pour permettre aux Italiens de continuer leurs activités avec la garantie de ne pas se retrouver parmi des personnes contagieuses », a expliqué le président du Conseil Mario Draghi. 

Ce sésame, baptisé « green pass » dans la péninsule, pourra être délivré dès la première dose de vaccin, mais aussi aux personnes guéries du Covid-19 et à celles qui ont obtenu un test négatif dans les 48 heures précédentes.

Pas question cependant de rouvrir les discothèques, fermées depuis 11 mois, précise notre correspondante à Rome, Anne Le Nir. Pour le passage d’une région de la couleur blanche à une autre couleur, correspondant à un risque de contagion plus ou moins élevé, de nouveaux critères, fondés sur les taux d’occupation des hôpitaux, seront appliqués. 

Concernant l’éventuelle l’obligation du passe sanitaire pour les transports publics et les travailleurs, dont les enseignants, le gouvernement prendra des décisions après concertation avec les syndicats. 

► À écouter aussi : Carrefour de l'Europe – L’Italie après le Covid, un pays en suspens

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail