Covid-19: en Russie, la vaccination à la peine

Le ministère russe du Travail a demandé aux entreprises de faire vacciner au moins 80% de leurs employés.
Le ministère russe du Travail a demandé aux entreprises de faire vacciner au moins 80% de leurs employés. AP - Alexander Zemlianichenko

Au cours des dernières 24 heures, la Russie a dénombré près de 24 000 nouvelles contaminations au Covid-19 pour un nouveau record de 799 décès depuis le début de la pandémie.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Jean-Didier Revoin

Avec six millions de personnes infectées et près de 400 000 décès, la Russie figure parmi les pays les plus touchés depuis le début de l’épidémie de Covid-19. L’arrivée inopinée du variant Delta a en outre pris les autorités de court, les contraignant à reconnaître qu’elles n’atteindraient pas leur objectif de vacciner 60% de la population d’ici à l’automne.

Publiquement, Vladimir Poutine s’est dit opposé à l’obligation vaccinale, tout en reconnaissant que les autorités régionales pourraient l’imposer en fonction des circonstances. C’est déjà le cas à Moscou où 60% des employés du secteur des services en contact avec la clientèle ont dû se faire vacciner sous peine d’être mis en congés sans solde.

En fin de semaine, le ministère du Travail a recommandé aux entreprises dans tout le pays de faire vacciner au moins 80% de leurs employés. Les volontaires pourront bénéficier de congés payés supplémentaires alors que les réfractaires seront mis en congés non payés.

Si les chiffres sont impressionnants – plus de 750 morts quotidiens pour 25 000 nouvelles contaminations –, ils semblent montrer que la Russie a atteint un plateau. Mais pour les scientifiques, l’immunité de groupe ne pourra être atteinte que si 90% de la population est immunisée. À l’heure actuelle, seuls 22% des 145 millions de Russes ont reçu au moins une injection.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail