Le Vatican dévoile pour la première fois son patrimoine immobilier dans le monde

Selon un rapport de l’APSA, le Saint-Siège possède plus de 5000 propriétés dans le monde, dont plus de 80% en Italie.
Selon un rapport de l’APSA, le Saint-Siège possède plus de 5000 propriétés dans le monde, dont plus de 80% en Italie. Vatican Media/Handout via Reuters

Pour la première fois, le Vatican lève un coin du voile sur la réalité de son patrimoine immobilier. L'Administration du patrimoine du siège apostolique (APSA) a en effet publié son premier rapport détaillant l’empire immobilier du plus petit État du monde. Un effort de transparence supplémentaire souhaité par le pape François.

Publicité

Avec notre correspondant à Rome, Éric Senanque

Le Saint-Siège possède plus de 5 000 propriétés dans le monde, révèle ce rapport, dont plus de 80% en Italie. La grande majorité de ce patrimoine immobilier se retrouve sans surprise à Rome ou dans sa région. Près de 40% de ces biens sont des bâtiments institutionnels comme des écoles, des couvents ou encore des structures hospitalières.

Le rapport de l’Administration du patrimoine du siège apostolique (APSA) révèle aussi que les loyers sont bien en dessous des prix du marché, seulement 14% de ces biens sont en effet loués selon les courts actuels. Cette opération transparence a aussi un objectif pour le Vatican : réfuter certains fantasmes sur la gestion de son patrimoine immobilier qui ne servirait qu’à faire fructifier des millions d’euros.

Le Vatican prévoit la rénovation d'appartements vacants à Rome

Ainsi, le rapport de l’APSA mentionne l’achat d’une propriété près de l’Arc de Triomphe, à Paris, fin 2017, pour près de 13,5 millions d’euros. Une partie du produit de la vente a permis la construction d’une église dans une banlieue défavorisée de la capitale. L’APSA a également l’intention de rénover une centaine d’appartements vacants à Rome à partir de 2022. Le Vatican possède en effet des dizaines de logements vides dans la capitale italienne.

La publication de ce rapport intervient aussi à un moment clé: le mardi 27 juillet s’ouvrira le procès des investissements opaques de l’immeuble de Londres. Dix personnes, dont un cardinal, sont sur le banc des accusés. 

À lire: Vatican: un cardinal au cœur d'un procès financier inédit

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail