Les Pays-Bas, en pleine vague épidémique, annule des festivals

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.
Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte. AFP - BART MAAT

Aux Pays-Bas, le gouvernement a décidé d’annuler tous les festivals de plus de 24 heures, et ce en raison de fortes inquiétudes autour du variant Delta.

Publicité

Avec notre correspondant à La Haye, Antoine Mouteau

Les organisateurs des grands festivals néerlandais de l’été auront retenu leur souffle jusqu’au tout dernier moment. Finalement, le Premier ministre Mark Rutte est venu jouer les trouble-fêtes.

« C’est évidemment une mauvaise nouvelle pour les personnes qui attendaient avec impatience le festival Lowlands et d’autres grands évènements se tenant sur plusieurs jours, avec nuitée sur place. Mais malheureusement, il n’est pour l’instant pas raisonnable de les autoriser. »

Début juillet, le Premier ministre néerlandais avait déjà annoncé une suspension des grands festivals. Il devait se prononcer sur une éventuelle levée, à la mi-août. Le célèbre festival de musique Lowlands notamment, qui attire en moyenne 60 000 visiteurs, était censé avoir lieu dans un peu moins d’un mois. Mais face au variant delta, le gouvernement dit ne plus vouloir prendre un tel risque.

D’autant plus, ajoute-t-il, qu’il serait difficile de tester régulièrement l’ensemble des participants. Et surtout, depuis plusieurs jours, les Pays-Bas sont l’un des rares pays d’Europe à être presque complètement rouge foncé sur la carte du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail