Covid-19: la Suisse peine à vacciner sa population

En Suisse, seulement 54% de la population a reçu une dose de vaccin anti-Covid-19.
En Suisse, seulement 54% de la population a reçu une dose de vaccin anti-Covid-19. © REUTERS - Stéphane Mahé

Si la France, bien aidée par la mise en place du « pass sanitaire », vient de passer la barre de 50% de la population vaccinée contre le Covid-19, c’est loin d’être le cas chez ses voisins suisses, où la campagne de vaccination tourne au ralenti. Au risque de remettre en cause la stratégie nationale.

Publicité

Avec notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche

Il y a quelques jours, les autorités suisses ont décidé de distribuer des gâteaux sur la place fédérale de Berne. Officiellement, c’était pour célébrer les progrès de la campagne de vaccination. Mais ce petit évènement avait aussi pour but d'attirer ceux qui n'ont toujours pas été vaccinés. Un camion avec des soignants attendait juste derrière la distribution de pâtisserie.

Une opération mise en place, car en termes de taux de vaccination, la Suisse est à la traîne. 54% de la population a reçu une dose, c’est moins que dans tous les pays voisins. En Suisse, la campagne de vaccination a freiné très tôt et le rythme des injections continue de chuter.

Plusieurs raisons peuvent l'expliquer. D’une part, la réticence d'une partie significative de la population. D’autre part, un quart des Suisses ne souhaite pas se faire vacciner. Et à la différence d'autres pays, le « pass sanitaire » n'est obligatoire que pour les discothèques et les grands événements.

Les autorités réfléchissent donc à, comme la plupart de ses voisins, l’étendre à tous les lieux publics. Voire à faire payer les tests de dépistage. Mais pas question de rendre la vaccination obligatoire, aucun vaccin ne l'est d'ailleurs en Suisse.

► À écouter aussi: Accents d'Europe — Face aux réticences à la vaccination, comment convaincre?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail