Revue de presse des Balkans

À la Une: le gouvernement grec attaque les ONG qui aident les réfugiés

Des volontaires aident une réfugiée syrienne échouée sur les iles grecques de Lesbos, le 7 septembre 2015.
Des volontaires aident une réfugiée syrienne échouée sur les iles grecques de Lesbos, le 7 septembre 2015. REUTERS/Dimitris Michalakis

Publicité

Critiqué pour ses refoulements illégaux par un retentissant rapport du Parlement européen, le gouvernement conservateur grec veut faire diversion en accusant les ONG de collusion avec les réseaux de passeurs. Une inquiétante tentative de criminalisation de l’aide aux réfugiés.

Quelques jours avant de quitter son poste, le Haut représentant international en Bosnie-Herzégovine Valentin Inzko a enfin imposé une loi qui interdit la négation et l’apologie des crimes de guerre et de génocide. Des nombreuses personnalités politiques saluent cette loi, mais l'homme fort de Republika Srpska Milorad Dodik s’étrangle de rage, tandis qu'en Fédération, beaucoup doutent de la possibilité d’appliquer la loi.

Mafia et politique en Serbie : petits services entre amis

Un chef de bande accusé de meurtres et de trafic de drogues et le président de la République qui se rencontrent dans un appartement discret de Belgrade. Même s’il est difficile de faire la part du bluff, les déclarations de Veljko Belivuk sont accablantes pour Aleksandar Vučić et jettent la lumière sur les relations entre le pouvoir politique et les groupes de hooligans.

Jeux Olympiques de Tokyo

Le Kosovo a envoyé onze athlètes aux JO de Tokyo. Parmi eux, cinq judokas et autant de chances de médailles. Tous sont licenciés du même club, à Peja, dirigé par l’ancien champion Toni Kuka. Ces talents exceptionnels sont en train d’écrire la plus belle page de l’histoire sportive du pays.

Lana Pudar aurait sûrement aimé faire plus de vagues dans les bassins de Tokyo, mais le « dauphin » de Mostar a été éliminé aux portes des demi-finales du 100 mètres papillon. Toutefois, la toute jeune nageuse de 15 ans a déjà réussi un petit miracle : se qualifier pour les JO sans piscine olympique pour s’entraîner. Portrait.

1991, dernier été de la Yougoslavie

Le 28 juillet 1991, la télévision Yutel organise un Concert pour la paix, avec les meilleurs groupes de toute la Yougoslavie. Une foule énorme se rassemble au centre Zetra de Sarajevo, alors que les bruits de bottes se rapprochent. Souvenirs du « concert des perdants ».

Au début de l’été 1991, au moment où la Croatie et la Slovénie déclaraient leur indépendance, les enfants de la diaspora yougoslave ayant grandi en France assistaient impuissants aux premières flambées de violence. Trois décennies plus tard, ils racontent leurs souvenirs et dressent, émus, le bilan de la disparition du pays que tous pensaient indestructible.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail