Russie: une nouvelle mesure interdit à l’ambassade américaine d’employer du personnel russe

Dès le 1er août, les ambassades et consulats américains en Russie ne pourront plus employer de personnel local.
Dès le 1er août, les ambassades et consulats américains en Russie ne pourront plus employer de personnel local. AFP - YURI KADOBNOV

Dès le 1er août, les ambassades et consulats américains en Russie ne pourront plus employer de personnel local. Une mesure imposée par Moscou après les nouvelles sanctions décrétées par l’administration Biden en mai dernier et qui impactera fortement les services proposés par les représentations américaines.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Jean-Didier Revoin

Depuis le 19 juillet et jusqu’à nouvel ordre, les services consulaires américains tournent au ralenti. Ils ne délivrent plus de visas ni de passeports, ni même d’actes de naissance pour les nouveau-nés dont les parents sont américains. Seules exceptions, un passeport sera renouvelé seulement si son titulaire en a besoin pour rester en conformité avec le droit russe et pour le cas d’une urgence vitale démontrée de se rendre aux États-Unis.

Cette situation est dictée par un durcissement des règles russes. À partir du 1er août, Moscou a interdit aux missions américaines d’employer des ressortissants russes ou d’un pays tiers. Dans les faits, cela se traduit par le licenciement de 182 employés et de dizaines de vacataires collaborant avec l’ambassade et les consulats américains en Russie.

Cette mesure a été décrétée par Moscou en mai dernier, après que l’administration Biden a imputé à la Russie de nouvelles cyberattaques et interdit aux banques américaines d’acheter de la dette russe. Alors, même si Moscou et Washington affichent leur volonté commune de restaurer leur relation, cette situation illustre la profonde dégradation des liens entre la Russie et les États-Unis.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail