Ukraine: un militant biélorusse retrouvé pendu dans un parc de Kiev

Une rue du centre de Kiev, la capitale de l'Ukraine. (Image d'illustration)
Une rue du centre de Kiev, la capitale de l'Ukraine. (Image d'illustration) ©GENYA SAVILOV/AFP

Le militant biélorusse Vitali Chychov est mort, a annoncé, mardi 3 août au matin, la police ukrainienne alors qu'il était porté disparu depuis la veille. Il dirigeait une ONG aidant les Biélorusses victimes de répression à fuir leur pays.

Publicité

Avec notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan

La rumeur de la disparition de Vitali Chychov, le directeur de la Maison des Biélorusses de Kiev, a provoqué de grandes inquiétudes dès lundi soir 2 août. Il n'était pas revenu d'un jogging dans les rues de Kiev.

Ce mardi, le ministère de l’Intérieur ukrainien a confirmé que le corps de cet activiste biélorusse de 26 ans avait bien été retrouvé pendu dans un parc du centre de Kiev. Son téléphone portable et des effets personnels ont été retrouvés à proximité, tandis que la police ukrainienne a ouvert une enquête criminelle, évoquant la possibilité d’un meurtre déguisé en suicide. 

Chasse aux opposants 

Récemment, Vitaly Chychov avait évoqué à des proches qu’il se sentait suivi. Et dans ce contexte, les regards se tournent vers la Biélorussie où une véritable chasse aux opposants a été engagée.

Lundi, le mari de la sprinteuse Krystsina Tsimanouskaya, que les autorités biélorusses ont voulu rapatrier de force des Jeux olympiques de Tokyo, s’est cru suffisamment en danger pour fuir la Biélorussie. Justement, c’est en Ukraine qu’il a trouvé refuge, comme des milliers de ses compatriotes ces derniers mois.

L'ONG de Vitali Chychov a dénoncé une « opération planifiée » par le régime du président Alexandre Loukachenko afin de « liquider » une personne qui aidait ceux qui fuyaient la répression en Biélorussie.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail