Des citoyens européens évoquent leur vision de l'Europe à Strasbourg

Huit cents Européens ont été choisis pour participer à la Conférence sur l’avenir de l’Europe au Parlement européen à Strasbourg.
Huit cents Européens ont été choisis pour participer à la Conférence sur l’avenir de l’Europe au Parlement européen à Strasbourg. © Christian Lutz/AP Photo

Ce week-end avait lieu la première réunion de travail des citoyens choisis pour participer à la Conférence sur l’avenir de l’Europe au Parlement européen à Strasbourg. Sur quatre week-ends, quatre thèmes seront abordés par 800 Européens de tous âges. 

Publicité

Avec notre correspondante à Strasbourg, Angélique Férat

Choisis au hasard par un institut de sondage, ils déambulent un peu impressionnés dans ce Parlement européen qu’ils n’ont jamais vu. Dans l’hémicycle, ils ont parfois un peu de mal avec les micros pour poser leurs questions. Ils naviguent entre présentations d’experts et débats en petit comité. 

► À lire aussi : Conférence pour l'avenir de l'Europe: Macron défend sa vision du futur pour les Vingt-Sept

Depuis samedi 18 septembre, 800 Européens de tous âges débattent de quelle éducation, quelle économie et quelle transformation numérique ils veulent dans l’Union européenne.

Jessica Bangabélé est une jeune étudiante en communication à Nanterre, en région parisienne. Elle est émue et très excitée par l’expérience. « Quand j’ai reçu un appel, jusqu’au bout, je me suis dit que c’était un canular. Mais finalement, quand j’ai reçu les billets de train, je me suis dit "bon apparemment c’est vrai", raconte-t-elle. Je trouve que c’est une opportunité vraiment géniale de pouvoir partager son avis et j’espère pouvoir influencer les choses de l’Europe, tout simplement pour les jeunes, mais pas que, sur vraiment beaucoup de domaines qui me tiennent à cœur, dont l’environnement et la jeunesse. »

Justice sociale

Les citoyens insistent beaucoup sur le besoin de justice sociale, l’idée d’un revenu universel sans contrepartie est lancée. Et pourquoi pas des cours d’histoire européenne pour ressouder les 27 pays ? Bref, les idées fusent dans tous les sens. Et le travail va continuer jusqu’en janvier prochain. Le Parlement, la Commission et le Conseil européen ont promis de prendre en compte les propositions des citoyens.

► À lire aussi : Discours sur l'état de l’Union européenne: les dangers venus d’Europe centrale

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI