Pays-Bas: menacé par des narcotrafiquants, le Premier ministre sous protection renforcée

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte était connu pour se déplacer avec peu de mesures de sécurité.
Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte était connu pour se déplacer avec peu de mesures de sécurité. Laurens van Putten ANP/AFP

Les autorités néerlandaises craignent que des narcotrafiquants aient planifié d’abattre ou de kidnapper le Premier ministre Mark Rutte. Il a été placé sous protection renforcée.

Publicité

Le journal De Telegraaf a été le premier à publier l’information. Selon des sources proches du dossier, Mark Rutte est dans le collimateur de narcotrafiquants.  Cette menace contre le Premier ministre, connu pour se déplacer à vélo avec peu de mesures de sécurité, fait suite à un engagement du gouvernement à réprimer le crime organisé après le meurtre du journaliste d'investigation Peter R. de Vries en juillet.

Les autorités disent avoir repéré la présence de guetteurs autour de lieux très fréquentés par le chef du gouvernement. Ils seraient liés à un gang de trafic notoire, la « Mocro Mafia », baptisé ainsi en raison de la présence en son sein de nombreux criminels néerlandais d’origine marocaine. Cette organisation est notamment spécialisée dans le trafic international de cocaïne, indique notre correspondant à La Haye, Antoine Mouteau.

La menace serait sérieuse. La « Mocro Mafia » est notamment soupçonnée d’avoir commandité le meurtre de Peter R. de Vries qui se présentait comme le confident d’un témoin clé dans une vaste affaire de règlements de compte dans le milieu de la cocaïne. Avant lui, fin 2019, l’avocat du témoin en question avait lui aussi été abattu.

Pour éviter un éventuel attentat ou même l’enlèvement du Premier ministre, l’organisme national de lutte contre le terrorisme a décidé d’affecter des policiers d’élite à sa sécurité. Mark Rutte a refusé de commenter ces informations en arrivant à pied au Parlement pour des pourparlers visant à former une coalition. « Je ne dirai rien sur la sûreté ou la sécurité », a-t-il déclaré.

Depuis longtemps connus pour leur attitude tolérante à l'égard de la marijuana, les Pays-Bas sont de plus en plus confrontés à d'importants problèmes de criminalité liée à la drogue. Un chef de syndicat de la police a récemment qualifié son pays de « narco-État ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail