Kazakhstan: les troupes russes et alliées de l'OTSC ont commencé leur retrait

Au Kazakhstan, le contingent militaire mené par la Russie a débuté, jeudi 13 janvier, son retrait du pays. Une cérémonie solennelle de départ réunissant des soldats de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC), alliance militaire menée par Moscou, s'est déroulée dans la matinée à Almaty. Derrière les félicitations d’usage, ont pointé quelques tensions aussi entre la Russie et le Kazakhstan.

Kazakhstan, Almaty, le 13 janvier 2022: les troupes russes et alliées des pays de l'OTSC sont sur le départ.
Kazakhstan, Almaty, le 13 janvier 2022: les troupes russes et alliées des pays de l'OTSC sont sur le départ. AFP - ALEXANDR BOGDANOV
Publicité

Avec notre correspondante à Moscou, Anissa El Jabri

« L'opération de maintien de la paix est finie, les tâches ont été accomplies. » La phrase est du général russe Andreï Serdioukov, le commandant du contingent d'un peu plus de 2 000 soldats russes, biélorusses, arméniens, tadjikes et kirghizes qui doivent être tous repartis le 22 janvier.

À lire aussi Pourquoi le pouvoir a pris le risque de faire intervenir la Russie (analyse)

La sécurité des infrastructures et des bâtiments va revenir à nouveau aux forces de l'ordre kazakhstanaises.

Ce retour à la normale se fait sur fond de légères frictions entre les deux pays. Le profil du nouveau ministre kazakhstanais de l'Information ne plaît pas à tout le monde. « Il est russophobe », accusent certains médias et responsables en Russie. Sont rapportés des propos critiques du 9 mai, lors des commémorations de la Seconde Guerre mondiale, ou cette adresse qui aurait été faite à la minorité russe du pays : « N'oubliez pas que vous n'êtes pas des autochtones. »

Le ministre en question a demandé à ne pas être diabolisé, mais trop tard : le patron de Roscosmos, l'agence spatiale russe, lui a conseillé de ne pas se rendre à Baïkonour, la célèbre base spatiale soviétique, aujourd’hui louée par la Russie au Kazakhstan jusqu’en 2050.

À écouter aussi : Émeutes au Kazakhstan: la Russie peut-elle ramener le calme ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI