Espagne

Felipe VI, nouveau roi d'Espagne, a prêté serment

La reine Letizia et le nouveau roi espagnol Felipe VI, lors de sa prestation de serment devant le Congrès, le 19 juin 2014.
La reine Letizia et le nouveau roi espagnol Felipe VI, lors de sa prestation de serment devant le Congrès, le 19 juin 2014. REUTERS/Juan Medina

Felipe VI de Bourbon a prêté serment ce jeudi 19 juin au Parlement de Madrid. Il a juré fidélité à la Constitution. Son père Juan Carlos a régné sur l'Espagne pendant 39 ans.

Publicité

« Je jure de remplir fidèlement mes fonctions, de respecter et faire respecter la Constitution et les lois et de respecter les droits des citoyens et des régions autonomes », a déclaré Felipe VI, applaudi par l’ensemble des députés et sénateurs réunis en Congrès.

Le nouveau roi d'Espagne a parlé d'une monarchie renouvelée, il a parlé du chômage qui concerne un quart des actifs, mais aussi d'unité dans la pluralité, de « pouvoir être différents dans un même ensemble », évoquant ainsi en filigrane la question catalane. La Catalogne va organiser un référendum d'autodérmination en novembre prochain.

Felipe VI n’a pas manqué l’occasion de rendre hommage à son père, mettant en avant son rôle dans « la réconciliation des Espagnols » après la dictature franquiste. « Un règne exceptionnel […] avec un héritage exceptionnel. » Il a reçu six ovations lors de son discours.

Un peuple à reconquérir

Entre le palais royal et le Parlement, Felipe VI a défilé, dans une parade très colorée où le public était au rendez-vous. Et malgré les consignes de sécurité, il s'est promené dans Madrid en décapotable, pour marquer sa proximité avec le peuple. Mais, détail important, les drapeaux républicains et régionaux ont été interdits. Un mauvais signe de la part d'un roi qui promet « d'embrasser toutes les sensibilités ».

Fortement touché par la crise économique, le pays a perdu confiance en sa monarchie et les revendications républicaines se font de plus en plus entendre. Qu'à cela ne tienne : Felipe VI veut incarner le renouveau de la monarchie espagnole.

→ À (RE)LIRE : Felipe VI, une couronne qui pèse lourd sur l’Espagne

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail