Accéder au contenu principal
france / TOUR DE FRANCE

Sylvain Chavanel, vainqueur de la deuxième étape du Tour de France et nouveau maillot jaune

Le Français Sylvain Chavanel victorieux de la deuxième étape du Tour de France, le 5 juillet 2010.
Le Français Sylvain Chavanel victorieux de la deuxième étape du Tour de France, le 5 juillet 2010. Reuters / François Lenoir
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Hier, mardi 5 juillet 2010, lors de la deuxième étape du Tour, disputée en Belgique entre Bruxelles et Spa, le peloton s'est scindé en trois après une chute dans le col de Stockeu à 30 km de l'arrivée et le groupe de tête a attendu longtemps le retour de tous les leaders. Il a continué à rouler au pas et n'a pas disputé le sprint pour la deuxième place derrière Sylvain Chavanel, avec l'aval des commissaires.

Publicité

Avec notre envoyé spécial sur le Tour de France, Frédéric Gassmann

Même s’il est conscient d’exercer un métier parfois dangereux, la vie d’un coureur cycliste ne saurait se résumer à l’accumulation des chutes. D’où cette image insolite hier mardi 5 juillet, d’un peloton groupé, franchissant à une allure de cyclotouriste, la ligne d’arrivée d’une étape du Tour de France.

Un accord tacite, qui faisait suite aux chutes intervenues un peu plus tôt, notamment dans la descente du col de Stockeu. Une descente transformée en patinoire par une formidable averse, et où l’on ne comptait plus les hommes à terre.

Chavanel vainqueur en solitaire

Plus question de prendre, en plus, le risque de disputer un sprint massif. Et tant mieux pour le plus chanceux, le plus adroit, le plus combatif du jour : le Français Sylvain Chavanel, à l’origine dès le 10e kilomètre de l’échappée du jour.

Huit hommes en tête pendant plus de 150 kilomètres, avant que la fatigue et la pluie ne viennent brouiller les cartes.

Tous repris. Sauf Sylvain Chavanel, vainqueur de cette étape en solitaire, et bien sûr nouveau maillot jaune du Tour de France.

Une belle étape pour l’équipe belge Quickstep, puisque à la faveur des six ascensions de cette journée, son coéquipier Jérôme Pinault endossait le maillot à poids de meilleur grimpeur.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.