France

Remaniement gouvernemental en France: entre rumeurs et annonces

Les médias postés devant le Palais de l'Elysée dans l'attente d'informations sur le remaniement gouvernemental, le 14 novembre 2010.
Les médias postés devant le Palais de l'Elysée dans l'attente d'informations sur le remaniement gouvernemental, le 14 novembre 2010. AFP / Boris Horvat

Tout s'est accéléré depuis samedi 13 novembre au soir et l'annonce de la démission acceptée du gouvernement de François Fillon. Ce dimanche matin, peu avant 10h00, le président Nicolas Sarkozy annonçait la reconduite de François Fillon au poste de Premier ministre ; charge à lui donc de former la nouvelle équipe gouvernementale. Entre rumeurs et annonces, cette journée a été bien mouvementée.

Publicité

La machine du remaniement s'est emballée en cet après-midi de dimanche 14 novembre et les rumeurs se sont succédé au fil des allers et retours de François Fillon à l'Elysée. Reconduit depuis le matin à Matignon, le Premier ministre a consulté toute la journée pour concocter sa nouvelle équipe.

Visiblement, le sort de Jean-Louis Borloo a été au coeur des discussions. Plusieurs grands ministères lui ont été proposés pour essayer de le faire rester au gouvernement : les Affaires étrangères, la Justice, un ministère de l'Ecologie aux compétences élargies. Mais rien n'y a fait, Jean-Louis Borloo a lui-même annoncé en fin d'après-midi qu'il renonçait à faire partie de l'équipe gouvernementale. Le centriste - déçu d'avoir été battu sur la ligne par François Fillon dans la course à Matignon - a affirmé qu'il préférait reprendre sa « liberté de proposition et de parole au service » de ses « valeurs ».

Ce départ de Jean-Louis Borloo pose aussi la question de la place des centristes dans le gouvernement. Marc-Philippe Daubresse, ministre de la Jeunesse, et Valérie Létard, secrétaire d'Etat rattachée au ministère de l'Ecologie, devraient d'ailleurs eux aussi céder la place.

En attendant la composition définitive du gouvernement

Le suspense continue même si l'annonce est imminente. Parmi les rumeurs, celle qui concerne le retour au gouvernement d'Alain Juppé, le maire de Bordeaux, qui pourrait prendre le portefeuille de la Défense, paraît particulièrement crédible. On évoque aussi David Douillet, le champion olympique de judo pour remplacer au secrétariat à la Jeunesse et au Sport Rama Yade, donnée sortante. Xavier Bertrand, jusqu'ici secrétaire général de l'UMP, pourrait lui aussi revenir au gouvernement car il semble désormais acquis que Jean-François Copé va le remplacer à la tête du parti majoritaire. Jean-François Copé avait fait une offre de service au chef de l'Etat dès la rentrée de septembre. Elle a été finalement acceptée par Nicolas Sarkozy.

Avec François Fillon à Matignon et Jean-François Copé à l'UMP, Nicolas Sarkozy a mis en marche la machine à gagner pour 2012.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail