France

Attentat de Karachi: l'ex-ministre Charles Millon confirme l'existence des rétrocommissions

Charles Millon semble accréditer la piste d'un attentat lié à l'arrêt de versement des rétrocommissions.
Charles Millon semble accréditer la piste d'un attentat lié à l'arrêt de versement des rétrocommissions. AFP

L'ancien ministre de la Défense Charles Millon a confirmé devant un juge l'existence de rétrocommissions versées jusqu'en 1995 en marge d'un contrat de vente au Pakistan de sous-marins français. Renaud Van Ruymbeke est chargé d'une enquête pour faux témoignage et entrave à la justice dans l'affaire de l'attentat de Karachi en 2002. Charles Millon semblent accréditer la piste d'un attentat lié à l'arrêt de versement des rétrocommissions.

Publicité

« Pour le contrat pakistanais, après lecture des rapports des services secrets, on a eu l'intime conviction qu'il y avait rétrocommissions », a rapporté Charles Millon devant le juge. Les déclarations de l'ancien ministre de la Défense semblent accréditer la piste d'un attentat lié à l'arrêt de ces versements.

« Nous arrivons au cœur d'un système de corruption. Nicolas Sarkozy était au cœur de ce système », a aussitôt réagi l'avocat des familles de victimes de l'attentat de Karachi, Olivier Morice. Il parle de « scandale d'Etat ».

Les services secrets français ont été mandatés pour rechercher s'il y avait des flux financiers qui semblaient illicites...

Olivier Morice, l'avocat des familles des victimes de Karachi

L’actuel président français était à l'époque ministre du Budget et selon l'avocat il a à ce titre forcément validé les rétrocommissions illégales, rétrocommissions qui auraient été destinées au financement de la campagne présidentielle de l'ex-Premier ministre Edouard Balladur. Son porte-parole, Nicolas Sarkozy, a toujours qualifié ces accusations de fable.

« Il n'y a pour moi aucun lien entre la négociation de ce contrat et le financement de la campagne d'Edouard Balladur », a pour sa part assuré devant un juge Renaud Donnedieu de Vabres, l'ancien chargé de mission auprès du ministre de la Défense François Léotard.

Pour le député socialiste André Vallini, la révélation de Charles Millon est très importante et confime les rumeurs de toujours sur cette affaire.

C'est une révélation très grave que vient de faire Charles Millon...

André Vallini, membre du Parti socialiste

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail