Accéder au contenu principal
France

L'immortelle Jacqueline de Romilly s'est éteinte

Жаклин де Ромийи в библиотеке Французского института, 4 декабря 2003 года
Жаклин де Ромийи в библиотеке Французского института, 4 декабря 2003 года AFP/Joël Robine
Texte par : RFI Suivre
7 mn

L'académicienne Jacqueline de Romilly s'est éteinte hier samedi 18 décembre 2010 à l'âge de 97 ans. Durant sa vie entière, celle qui fut notamment la deuxième femme à pouvoir siéger sous la Coupole, n'a suivi qu'une seule et grande direction, l'exploration de la Grèce antique, de sa civilisation mais aussi de sa langue.

Publicité

Je suis pour que la place des femmes s'étende et se développe.

Jacqueline de Romilly évoque son parcours de femme intellectuelle, 26/06/07

Jacqueline de Romilly incarnait la Grèce antique et elle y a consacré sa vie. Elle a été, bien qu'elle s'en défendit, une pionière. En 1930, seulement âgée de 17 ans, alors que pour la première fois le concours général s'ouvrait aux jeunes filles, elle obtient les prix de latin et de grec ancien.

C'est de ce moment que date sa passion pour le monde héllénique, qu'elle servira toute sa vie. Elle a en effet été presque toujours une pionnière : en 1973, ce n'est pas si loin, elle est la première femme nommée professeur au Collège de France, puis deux ans plus tard, la première femme élue à l'académie des inscriptions et belles lettres.

La Grandeur de l'Homme au siècle de Périclès

Elle était professeur d'«humanités».

Eric Orsenna, écrivain et membre de l'Académie française

Mais c'est l'écrivain Marguerite Yourcenar qui a été élue immortelle la première à l'Académie française. Jacqeuline de Romilly n'entre sous la Coupole qu'en 1988. Une élection à l'Académie française qu'elle devait bien sûr à ses nombreux ouvrages sur le monde grec et ses traductions des auteurs grecs.

Comme personne, elle a transmis la culture et l'histoire grecque en vulgarisant ce monde héllenique. Juqu'au bout, Jacqueline de Romilly a écrit. Son dernier livre, paru en juin dernier, avait pour titre La Grandeur de l'Homme au siècle de Périclès. Elle s'est éteinte hier soir samedi, son médecin et confident regrette déjà le rituel du whisky partagé à 18h avec l'académicienne.

C'est pour moi une immense peine personnelle parce que nous étions très liées. Vingt ans de vie ensemble à l'Académie; nous étions très proches.

Hélène Carrère d'Encausse, Secrétaire perpétuel de l’Académie française

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.