France / Politique

Marine Le Pen poursuit Georges Tron, empêtré dans une affaire d'agression sexuelle

Marine Le Pen, présidente du Front  national.
Marine Le Pen, présidente du Front national. RFI

Le mélange est étonnant, sinon détonnant : Marine Le Pen, présidente du Front national, Maître Gilbert Collard, avocat surmédiatisé et Georges Tron, ministre et maire de Draveil (sud de Paris), visé par une enquête pour agressions sexuelles et viols après la plainte de deux ex-employées municipales. Invitée de RFI, ce jeudi 26 mai 2011, Marine Le Pen a annoncé son intention de poursuivre Georges Tron en diffamation après que ce dernier a insinué que les « tirs de missiles » dont il est l’objet venaient du Front national, via Me Collard.

Publicité

Georges Tron, secrétaire d’Etat à la Fonction publique est visé par une enquête préliminaire de la police judiciaire pour agressions sexuelles et viols. Le parquet a confirmé avoir reçu les plaintes de deux ex-employées de la ville de Draveil (Essonne), dont Georges Tron est le maire UMP, pour des faits qui se sont produits entre 2007 et 2010. Les deux plaignantes, Laura, 34 ans, et Eloïse, 36 ans, sont représentées par l’avocat Gilbert Collard qui, justement, a rendu public son ralliement à Marine Le Pen il y a à peine deux semaines. Il n’en fallait pas plus à Georges Tron pour voir dans ces plaintes une attaque de Marine Le Pen avec qui, dit-il, « il est en conflit depuis des mois ».

Marine Le Pen, interrogée par Radio France Internationale ce 26 mai 2011, a aussitôt annoncé qu’elle allait porter plainte pour diffamation contre Georges Tron. « Je trouve cela très grave, que partout, on dise que je suis à l’origine des déboires de M. Tron », s’insurge la présidente du Front national qui déplore que Georges Tron soit maintenu dans ses fonctions de maire et de ministre. « En France, souligne-t-elle cela n’a rien d’extraordinaire de voir un ministre accusé de faits tels que ceux-là… En tout cas, je poursuis M. Tron et je ne le laisserai pas mettre en cause ma réputation pour essayer de sauver la sienne » a averti Marine Le Pen.

Sexe, famille et immobilier

Depuis des mois, des accrochages par médias interposés opposent la famille Le Pen et Georges Tron, accusé en février dernier de favoriser sa belle-sœur en lui octroyant un emploi aidé à la mairie de Draveil. Déjà, M. Tron avait vu là une attaque de la famille de Marine Le Pen dont le beau-frère, Philippe Olivier, Conseiller régional d’Île-de-France, s’oppose à un projet immobilier co-piloté par la mairie.

Le défenseur de Georges Tron, Maître Olivier Schnerb avait contre-attaqué dès mercredi soir et annoncé qu’il allait, ce jeudi, porter plainte contre les deux anciennes employées municipales de Draveil pour dénonciation calomnieuse. Par ailleurs, Me Schnerb ne manque pas de rappeler une plainte déposée en 2009 par la ville de Draveil contre une des deux plaignantes pour des faits présumés de détournement de fonds. Plainte classée sans suite par le parquet.

« Je ne suis pas naïf, on cherche à faire écho à une affaire qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique…» a relevé M. Tron. C’est justement suite à l’« affaire » DSK que les deux accusatrices de Georges Tron, qui assurent avoir contacté Me Collard il y a trois ou quatre semaines, ont décidé d’aller au bout de leur décision, confortées par l’action entreprise par la femme de ménage du Sofitel de New York.

« Si les faits dénoncés sont établis, ils seraient susceptibles de déclencher des poursuites pénales pour viols par pénétrations digitales et agressions sexuelles contre Georges Tron et son adjointe Mme. G.  », a déclaré la procureure de la République Marie-Suzanne Le Quéau. Les plaintes des deux jeunes femmes relatent notamment d’incongrus massages des pieds et des attouchements bien plus intimes pratiqués à la mairie de Draveil par Georges Tron et une adjointe. Les jeunes femmes sont entendues ce jeudi par la SRPJ de Versailles mais elles ne devraient faire aucune déclaration a indiqué leur avocat Me Collard.     
 

 
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail